Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 02:05
Sortie : 8 décembre 2009
Label : Tympanik Audio

Troisième du nom, la compilation Emerging Organisms par Tympanik Audio est toujours une valeur sûre pour qui veut se maintenir à la page en matière de musiques électroniques cérébrales et avant-gardistes. Cette année, le label de Chicago a plus que jamais démontré qu'il pouvait allier qualité et quantité. 15 sorties et non des moindres, puisque les albums de Tapage et de Stendeck figurent en bonne place dans notre Top IDM/Electronica 2009 (ici). Le génial Access To Arasaka a quant à lui repoussé les limites des compositions électroniques modernes avec Oppidan, chef d'oeuvre d'anticipation cyber-apocalyptique. Tympanik se pose donc aux côtés de labels tels que Hymen ou Ad Noiseam, au sommet de la créativité électronique.

Cette troisième édition se dresse comme une des meilleures compilations parues en la matière et cela depuis des années. On y rencontre des habitués de la maison de Chicago, comme SE, Aphorism, Lucidstatic ou Autoclav 1.1, mais aussi des nouveaux venus comme Displacer, Undermathic, Fractional ou le très expérimental Opposite Exhale. Vous pourrez parcourir l'index des chroniques (ici) et lire nos impressions sur la plupart de ces artistes qui ont tous réalisé de riches albums l'an passé.
D'autres artistes venus d'autres labels mais partageant la même vision, viennent aussi participer à la grand messe : Empusae, Millipede, IP Neva, Michael Fakesh, Detritus, Famine...
Du côté français, soulignons les participations inspirées de Raoul Sinier et de Ab Ovo.
Pour ceux qui sont coutumiers de la scène IDM ou industrial underground, un tel casting fera forcément figure de All Star Game. Les autres n'ont plus qu'à se précipiter sur les discographies de chacun pour rattraper le train qui mène vers les directions électroniques de demain.
Parmi toute cette liste, on compte un bon nombre de disciples de Hecq. L'Allemand est malheureusement absent sur cette compil', tout comme des lignes de Chroniques Electroniques.
C'est le seul regret qu'on peut avoir, face à cette compilation dantesque.
L'ensemble n'est pratiquement constitué que d'inédits, ce qui confère à ce double CD une force supplémentaire. Et cela même si le premier disque contient un nombre conséquent de remixs.
Tous les artistes présents ont une telle facilité à contaminer le beat, et à le faire survoler par dessus les nappes et les couches...
Les mélodies semblent infectées par un hôte en gestation, prêt à exploser et à étaler toute sa capacité à déconstruire les fondements d'un monde schizophrénique.
L'ensemble est sombre et ne laisse la place aux accalmies que très rarement.
A la fin des deux heures d'écoute, on se sent comme à la veille de l'apocalypse. Ou comme ces mecs qu'on retrouve dans le désert nus comme des vers, hurlant qu'ils ont été foudroyés et qu'ils ont rencontré Dieu.
Celui qui veut se faire un scénario de film qui n'existe pas encore, peut réellement se perdre au centre de ses pluies acides de glitchy beats, de ces chimères robotiques avides de vendetta et de ses chaînons rythmiques industriels psychotiques. Pour ce qui est des machines, séquenceurs ou autres softwares utilisés, je ne me lancerai pas dans une énumération trop technique et trop rébarbative. Le fait que le matériel utilisé soit à la pointe de la technologie devrait rassurer tout le monde.

Une étape par Tympanik Audio est indispensable pour quiconque souhaite se lancer sur l'autoroute du priapisme sonore. L'électronique du futur est à portée d'oreilles, l'acquisition de l'objet ne peut-être qu'indispensable.

                                 EO3.jpg   
par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 24/01/2010 17:04


finalement trop indus pour moi,les amateurs vont etre aux anges


funky5 24/01/2010 14:55


superbe compilation,chronique inspirée (dieu desert apocalypse)bien vu.
ça donne envie de ce le procuré,et d'approfondir avec access to arasaka qui peut etre bien seront à moi bientot...