Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:16

Sortie : avril 2010

Label : Alpha Pup Records

Genre : Electronica ouverte

Note : 7


Dix ans que le producteur de Los Angeles explore la musique électronique de sa grâce et de sa classe sur un certain nombre de labels. Il a choisi le non moins classe Alpha Pup pour son nouvel album qui réalise un magnifique brouillage de pistes entre IDM, électronica et abstract hip-hop. Il arrive à évoquer en même temps la grande époque de Ninja Tune, la maîtrise d'un Amon Tobin et la modernité d'un Flying Lotus que nous ne nous lassons pas de citer en exemple. Finies les comparaisons car Take offre avant tout son propre univers, original et riche en émotions.


Ecouter cet artiste demande d'abandonner certains de ses repères. L'auditeur n'évolue pas en territoire connu, mais dans les méandres des sentiments évoqués par l'Américain au gré des mélodies savamment construites. Il flotte dans un univers liquide où les couches de sons se mêlent entre elles pour former une matière nouvelle. Sur des beats improbables (Horizontal Configuration) ou plus classique (Crystallia), il nous emmène dans un monde imaginaire et futuriste. Rien n'est heurté. Tout glisse. Son avenir semble se dérouler dans une cité sous-marine alors que lui, selon le titre du disque, ne voit que des montagnes. Ces morceaux atteignent en effet des sommets avec leur rondeur à l'extrême, comme sur ce Don't Look Now qui groove tranquillement.

Vous serez rapidement maintenu dans l'espace sonore déployé par Take. Il manie les sons avec une grande habileté pour vous porter vers un apaisement proche de l'hypnose. Il vous entoure d'étoiles pour illuminer votre esprit. Chaque ballade proposée ne s'étire pas au delà des 3'30, provoquant à la fois frustration de la rapidité du voyage et abondance. L'ambiance est toutefois assez uniforme pour ne pas rompre le songe entre les plages. Avec Begin End Begin le ton se durcit toutefois un peu, avec une partie basse-batterie un peu plus nerveuse qui, loin de créer une rupture, offre une évolution du paysage qui se confirme par la suite. Après une certaine légèreté, le producteur se fait plus sombre. Il conserve tout son esprit, chaque ingrédient restant distillé avec parcimonie. De mystérieuses voix continuent de s'insinuer au lointain. Puis surgit un brin de tension sur Paper Garden. Et le récit continue...

 

Le nombre des années réussit très bien à Take qui nous livre un album irréprochable. Un vrai poème sonore, prenant jusqu'à la fin.

 

http://www.alphapuprecords.com/art/669158518326-300x300.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

sly 02/05/2010 11:42


Comment ne pas penser à Ratatat en écoutant Neon Beams ?


Thierry 29/04/2010 00:15


Je suis en train de l'écouter et il est effectivement splendide. Pas très fan d'electro, il sera probablement mon deuxième album du genre, pour l'instant, après le Ctrl Alt Delete de Free The
Robots !


Chroniques électroniques 29/04/2010 14:29



Si tu aimes Free The Robots et Take, des choix assez pointus, tu devrais peut-être creuser un peu plus ton goût pour l'electro qui semble assez afuté...


Tahiti Raph



pSk 28/04/2010 20:57


Muarh ! les pré-écoutes m'arrachent les oreilles : c'est trop pêchu pour moi.


Neska 28/04/2010 17:40


Pffff ! Je savais que cet album allait être une bombe ! Prochain achat, c'est obligé :)

Merci pour la kro.

Neska