Présentation

  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...

Radio

Retrouvez des extraits des disques chroniqués :

 

 

Recherche

Catégories

Archives

Dimanche 21 mars 7 21 /03 /Mars 15:20
Sortie : mars 2010 (en DVD)
Label : Square productions


Un bien étrange documentaire va sortir à la fin du mois en DVD. Présenté comme une plongée intime dans la vie de personnes perdues dans le monde la techno, Speaking in Code va, de manière très féminine et très américaine (c'est-à-dire intime et sans tabou), présenter la vie de la réalisatrice Amy Grill et celles de différents acteurs des musiques électroniques, tels que Monolake ou Wolfgang Voigt. Sous prétexte de vouloir faire "un documentaire différent sur la musique électronique" porté "plus sur les personnes que sur la musique", le spectateur est plongé dans les problèmes de couples de la narratrice, les doutes existentiels de Gabor des Wighnomy Brothers ou un week-end familial des Modeselektor. Une manière de parler de la passion de ces interlocuteurs pour un style musical très peu présent outre-Atlantique.

Tout débute à Boston avec David Day, DJ, producteur, distributeur, organisateur de soirée et... mari de la réalisatrice. Il raconte son quotidien dans un pays bien peu amateur de techno. Puis direction San Fransisco pour suivre un journaliste, Phillip Serburne, qui part habiter à Barcelone pour vivre complètement sa passion. Amy Grill raconte son parcours à la première personne en voix off, montre les aspects personnels de son voyage qui la mène à Berlin pour rencontrer plusieurs des personnages principaux de ce documentaire atypique. Monolake bidouille ses claviers tandis que les membres de Modesektor parlent de Berlin et jouent avec leurs machines.
Sans logique claire, la route passe ensuite par Cologne pour discuter avec les membres de l'écurie Kompakt, de nouveau par Boston pour découvrir la structure de distribution de David Day, avant d'aller dans la campagne allemande à Jena pour vivre au coeur de la vie des Wighnomy Brothers. Ces derniers, avec Modeselektor, sont les artistes fils rouges du film puisque la réalisatrice croisera leurs routes à de multiples reprises lors de différents concerts et de festivals.
Le décor est dressé, il ne reste plus qu'à errer dedans, faire une virée au Sonar à Barcelone ou à l'Awakenings près d'Amsterdam pour voir chacun des acteurs dans son élément. Ceci permet d'évoquer la techno avec Ellen Allien, de retrouver Phillip Serburne devenu DJ ou de raconter le divorce des deux principaux protagonistes...

Une manière surprenante de dépeindre la musique électronique par une sélection très restreinte de ses acteurs. Les fans des artistes présents seront sans doute intéressés ainsi que les Américains qui s'interrogent sur ce style très confidentiel dans leurs contrées... les autres resteront sans doute assez dubitatifs.

Publié dans : lien/info - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés