Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 18:17

Sortie : avril 2010

Label : Infrasons

Genre : DJing

Note : 6


Avant un article sur les groupes de DJ (lisible ici), voici la chronique du disque qui en a été le déclencheur. Scratch Bandits Crew, collectif de DJ lyonnais, qui a déjà fait pas mal de dates en France, notamment aux Nuits Sonores 2009, a décidé de prolonger son expérience, de plus de huit ans ensemble, sur un maxi qui devrait leur fournir une bonne carte de visite.

Le groupe "s'est contenté pendant longtemps des compétitions et du live, tout en enregistrant des morceaux", explique DJ Supa-Jay, "chef d'orchestre" de la bande. "Nous avons estimé que c'était pertinent de sortir un disque aujourd'hui", ajoute-t-il. Outre les six DJ de Scratch Bandits Crew, cet enregistrement a nécessité la participation virtuelle d'une vingtaine de musiciens pour enrichir (sur plusieurs années) la banque de sons dans laquelle ils ont puisé leurs compositions. Venu du rap, dont ils gardent l'esprit, les auteurs d'En Petites Coupures explorent la musique électronique (Scratch Lunaire), le jazz (It's About Show Time! et les nombreuses interventions de cuivres) avec souvent un esprit rock (In My Head) pour présenter toutes les influences du groupe. "Il y a tout un travail de recherche, de construction-déconstruction des morceaux. Nous prenons la matière, nous la bousculons, nous faisons cohabiter analogique et électronique pour donner un résultat un peu mutant", précise Supa-Jay.
A l'inverse des Birdy Nam Nam, auxquels ils sont inévitablement comparés, le collectif a choisi de laisser apparents leurs scratchs, notamment sur les voix, démontrant ainsi toute leur technique derrière les platines. Leurs morceaux sont toutefois plus que de la musique scratchée avec de véritables constructions et souvent des bonnes montées en puissance. Ils sont bien loin de la "routine" de championnat, ce qui leur permet de s'adresser à un cercle bien plus large que celui des spécialistes.

Si les Birdy Nam Nam sont tombés dans une techno efficace et loin du style qui les a fait connaître, d'autres groupes, comme Scratch Bandits Crew avec ce disque, devraient combler les amateurs de musique jouée avec des platines dans des styles rappelant l'éclectisme qui devrait être cher à tout DJ.

 

http://www.tcbmedia.eu/images/review/20100510-Scratch_Bandits_Crew_En_Petites_Coupures_EP-1273443300.jpg


par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires