Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:31

Sortie : mai 2011

Label : Decorative Stamp

Genre : Rap indépendant

Note : 7

 

Créé en 2007, le groupe Murmur Breeze est composé du producteur Absurd et du MC James P Honey. Après un premier album en 2008, Bird Irony, et un maxi l'an passé, le duo sort un second album, Foreshore Reverie, à l'ambiance sombre et introspective.

 

Il est des albums de rap qui vont bien au-delà de ce genre grâce à un univers musical profond et soigné. Foreshore Reverie est de ce type. Les productions ne sont pas seulement là pour servir le propos d'un rappeur qui se croit le centre d'attraction, elles apportent au contraire un décor riche et vivant qui communique tout autant que les textes. Ce sentiment est renforcé par les plages instrumentales, courtes interludes qui participent à construire cette atmosphère propice à la réflexion. James P Honey habite habilement les morceaux sans avoir à en rajouter, s'appuyant sur un flow clair et attachant, se laissant parfois aller à un chant déviant. Difficile d'extraire un titre plutôt qu'un autre, les différents extraits formant un ensemble homogène tant au niveau de l'ambiance que de la qualité.

L'attraction est exercée à la fois par la musique intrigante et en constante évolution et cette voix accrocheuse qui peut débiter rapidement son discours ou au contraire donner l'impression de divaguer sur les sons. L'alternance de morceaux courts et plus longs participe de ce sentiment d'une création mouvante dans laquelle l'auditeur évolue à l'aveuglette. De jolies cordes peuvent côtoyer d'inquiétantes nappes, la douceur ressentie s'accompagnant souvent d'une contrepartie plus sombre. Le disque reflète à la fois votre image et les doutes, les fantômes qui vous entourent. Vous verrez à la fois votre visage et l'envers du miroir...

 

Murmur Breeze nous offre un condensé de rap rare, loin des clichés et des facilités du genre. La musicalité de l'ensemble étant parfaitement exploitée par un MC qui sait faire varier son flow pour s'adapter à toutes les situations. A ne pas rater.

 

http://f.bandcamp.com/z/36/23/3623321042-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

SEN 18/06/2011 10:08


Si vous voulez vous faire une idée je vous conseille vivement le visionnage et l'écoute du morceau FLOAT que vous trouverez sans mal sur You Tube... A l'image de l'album que je viens d'acquérir,
c'est une petite merveille... Mille merci pour la découverte de cet artiste et de cet album hors norme...