Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 18:02
Sortie : novembre 2009
Label : Blue Tunes Recordings


Si le nom de Koan ne vous dit rien, ce qui était mon cas avant de découvrir ce disque, sachez que cet artiste russe produit de la musique depuis 16 ans, a sorti trois albums dont la bande originale du jeu Treasures Of The Deep et un certain nombre de maxis (en partie téléchargeables gratuitement sur sa page Myspace). Fortement influencés par la culture ancienne japonaise, ses morceaux pourrait faire penser à du DJ Krush version ambient. Mais attention, Koan définit son style comme chill-out... un terme qui a une mauvaise image par chez nous, et à juste raison.

C'est d'ailleurs le principal reproche que l'on peut faire à cet album, un côté méditation un peu plat qui convient plus aux salles de yoga qu'aux oreilles des amateurs d'électronica. Ne jugeons pas non plus trop vite cet artiste russe qui aime les longues plages sonores aux rythmiques paisibles. Passé l'aspect sirupeux, on découvre de nombreuses sonorités s'entremêlant au sein de constructions patientes rendant les morceaux riches et parfois envoûtant. Dans cet univers electro-acoustique cohabitent en harmonie flûtes, guitares et sons de claviers synthétiques.
Exercice difficile, Koan mêle sur ce disque des versions revisitées de titres de son premier album, flanquées de l'étiquette "blue mix", et de nouvelles productions. Si le lien fonctionne bien entre les différents morceaux, c'est parfois les plus récents qui sonnent un peu daté, notamment sur The Island Of Deceased Ships et ses sons assez pauvres. Il faut bien avouer que l'on s'ennuie parfois fermement, surtout quand les pistes dépassent les neuf minutes. Pour quelques passages prenants, il y a pas mal de longueurs.

Cet album gagnerait donc à être plus concis, même si son auteur, qui pourrait sans doute moderniser son équipement, étend volontairement ses morceaux pour en développer l'aspect relaxant... au risque d'endormir son auditoire.

http://c1.ac-images.myspacecdn.com/images02/64/l_2731c2a14f594578a2be0f10bdb270b8.jpg
par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

EoG 15/07/2010 11:43


Personnellement je suis pleinement conquis par cet album, je pense également que les morceaux sont assez simple dans l'ensemble, mais putain que c'est bon ! Contrairement à d'autres artistes qui
remplissent leurs morceaux de sont barrés qui partent dans tout les sens, Koan arrive à nous accrocher l'oreille avec quelques notes simples mais terriblement mélodieuse. Personnellement dés que
j'ai un coup de barre je me passe cet album, c'est tellement frais, simple, envoutant que ça me redonne le smile ! Vous pouvez foncer dessus les gens, c'est du tout bon !