Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 11:00

Sortie : 7 décembre 2009

Label : Traum Records

Genre : Techno aérienne

Note : 6,5/10

 

Pour d’obscurs raisons, le Chili est un grand pourvoyeur de DJ tech-house de qualité, mais il reste difficile de se faire un nom entre les deux têtes de file du pays : Villalobos et Luciano. Ricardo Tobar est encore une jeune pousse, il a donc le temps d’imposer avec grâce son style. Un bon point pour lui, ses maxis sortent sur le renommé label anglais Border Community (pour une fois, il change de maison : Traum Records). Mais est-ce suffisant pour convaincre ? Son nouveau maxi, Mi Pieza Esta Llena De Cosas, sait rester dans le ton trancey du label, ce qui fait autant sa force que sa faiblesse.

 

Le morceau éponyme, ouvrant l’EP, permet une incursion vers une IDM saturée, parasitée par des interférences mais garantissant une sémillante parenthèse planante. On ne touche pas au génie mais on reste cependant bluffé par la densité de cette matrice sonore difficilement palpable. Le remix proposé par le petit jeune qui monte, Applescal, offre une relecture à la puissance contenue.

Mais à trop superposer les strates sonores, la techno d’Amanecer finit par davantage ressembler à une bouillie sonore qu’à une tentative de techno shoegaze. En collant trop à l’esprit Border Community, Ricardo Tobar finit par plagier maladroitement la techno en apesanteur de James Holden et les expérimentations aériennes du dernier Nathan Fake. C’est dommage car les intentions sont bonnes et on arrive à y croire sur la techno mélodique de We Met At The Party qui prend délicatement son temps pour nous compter son histoire.

 

Il est indéniable que Ricardo Tobar possède du talent mais, pour le moment, on a l’impression qu’il se bride lui-même, n’osant pas encore sortir des chemins balisés. Mi Pieza Esta Llena De Cosas est un EP intrigant permettant de plonger dans une électro-techno autant fascinante que frustrante.

http://2.bp.blogspot.com/_Ded_8DHEb90/SwK-Po3ryNI/AAAAAAAAAFM/-xcYmkcAEzA/s1600/mi+pieza.jpg

par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Astro 10/12/2009 20:20


Concernant Aguayo je trouve qu'après Closer Musik, ses releases sur le Total 6, Are you Really Lost et Pitaya Frenesi sur son label, son dernier album se laisse écouter tranquillement ; finalement,
il n'a jamais fait autre chose que ce qu'il a toujours fait --> du sous Joe Jackson en chantant comme Bryan Ferry à la sauce teutonne (avec des morceaux dégoulinant de latin lover à deux balles
à l'intérieur:).
Je l'aime bien quand même parce que ses morceaux ont accompagnés quelques une de mes épiques sorties... Pour démarrer à 15 h c'est parfait... (je me suis senti obligé de me justifier :))

Pour Agoria, quand il a fait la BO de Go Fast (sans commentaire...), il a utilisé pas mal de morceaux de l'excellentissime Immer 2 de Michael Mayer : quand j'ai vu le film (récemment) et que j'ai
entendu ça je suis devenu livide ! Je trouve le procédé pas très "honnête" (quand les meilleurs morceaux de la BO ne figurent pas sur la BO je veux dire....)

Concernant le showcase à la base je ne voulais pas y aller et je ne connaissais même pas le line up (des potes de passage voulais absolument sortir et franchement le rex le samedi c'est même pas la
peine d'y compter (peut-être ce dimanche voir un peut ce qu'il nous sort - par curiosité seulement -:).
Bref. Ils n'ont passé aucun morceaux des séries total (soirée rétrospective pourtant) et franchement, je le redis, Thomas Fehlmann a été IMPRESSIONANT ! (je l'avais vu pourtant à la cite de la
musique (Heute Berlin ---> soirée mémorable) et rien à voir : il nous a fait une warehouse dub je ne sais quoi de folie ! Il fallait le voir gesticuler des épaules en pointant son auriculaire
comme un dingue vers la piste !! (le tout, bien sur, avec sa moustache, sa casquette de campeur et à 50 piges !! Meilleur set que j'ai écouté cette année (devant celui de Marc Houle au glazart
--> devant 50 personnes pas plus avec un son pourri mais attention le tabassage en règle...) Bref.

Pour finir:), l'album d'Ametsub est effectivement dans les meilleurs release de l'année sans problème (avec Dying In Time mais vous commencez par le savoir:))

Bon j'arrête là!


Bonne continuation
+


Astro 10/12/2009 18:38


Ceci expliquant peut être cela, au Chili, il y a eu une forte immigration allemande (parrainée par le gouvernement Chilien dès 1848); je m'étais également posé la question.
Sinon le dernier Aguayo est pas mal - (sérieux ! pour relâcher la pression c'est mieux que spoonbill!!)-, au passage.
Je rajoute également que samedi soir la soirée kompakt total au showcase à tout déchirée --> je pense a burger (sans son altesse sérénissime Voight malheureusement) et surtout à Thomas Fehlmann
(quand il a pris la suite de michael mayer - au passage très moyen - de nombreuse personne se sont demandé s'il ne travaillait pas plutôt chez leroy merlin ou a la RATP (veridique!!!). Quand il a
commencé il a calmé tout le monde ! Il nous a gratifié d'une warehouse de folie. DE FOLIE. Jamais entendu ça. EXTRAORDINAIRE. Vraiment.
Sinon très bon blog effectivement.

A écouter d'urgence :

Future Beat Alliance - Patience And Distance

Pour les retardataires :

36 - Hypersona
Ametsub - The Nothings Of The North

Astro
+


Chroniques électroniques 10/12/2009 18:43


Chili/Allemagne : ceci expliquant cela.

Concernant le dernier Aguayo, je n'y arrive pas. Ay Ay Ay me laisse totalement de marbre. Mais je reconnais le culot du bonhomme, j'ai préféré m'abstenir d'en parler.

Pour samedi, la soirée au Showcase devait être bien cool. Mais là encore, j'ai privilégié l'efficacité techno d'Agoria et Carl Craig au Rex et je n'ai pas regretté.

Pour finir, chez Chroniques Electroniques on est des fans d'Ametsub. Son album figurant dans les meilleurs galettes de l'année.

B2B.


Tom 10/12/2009 12:19


Vous avez fait une erreur sur le nom du label où est sortie ce vinyle. C'est traum et non border comme vous le laissez dire.

Quant à Ricardo Tobar, depuis son premier E.P. je suis d'accord avec vous, il a un peu de mal à réellement décoller.

Sinon très bon blog, je le suit régulièrement avec intérêt.


Chroniques électroniques 10/12/2009 12:24


Merci pour la correction.