Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 21:12

Sortie : 9 novembre 2009

Label : Greco-Roman

Genre : House, techno

Note : 6,5/10


Il n’y a pas plus foireux que le principe de concept-album. Tous ceux qui s’y sont essayés, s’y sont cassés les dents. Mais pourquoi diable Joe Goddard est-il allé se foutre dans un tel merdier en voulant livrer un album sur les fruits ? Pourtant, le petit Joe n’est pas une buse, il sait comment fonctionne la musique et quelles sont les attentes du public. Et oui, c’est quand même l’un des membres les plus influents d'Hot Chip. Autant dire qu’il en connaît un rayon le bonhomme.

 

Harvest Festival s'avère être un album attachant réservant de belles plages d’extases primaires. En optant pour un mélange mi-Four Tet, mi-old-techno, son exercice de style se révèle intrigant. On retrouve l’esprit ludique d’Hot Chip pour qui la musique n’est simplement qu’une joyeuse bacchanale naïve. L’auditeur est donc prévenu, il ferait mieux d’éviter de se prendre la tête s’il veut pouvoir adhérer à l’esprit de ce Harvest Festival.

Les compositions sont simples, échappant à une quelconque intellectualisation. Résultat, on tombe parfois dans l’approximation douteuse comme sur Sour Grapes qui lorgne maladroitement du côté de Goblin ou sur les poussives deux pistes qui sont chantées.

Mais Harvest Festival c’est surtout une petite poignée de tubes totalement addictifs. On rebondit avec douceur sur les basses rondes d’Apple Bobing (Four Tet en signant d’ailleurs un brillant remix), on se laisse piéger par la montée techno de Strawberry Jam et surtout on retombe en pleine rave old-school sur l'affolant Go Bananas.

 

Le principe de concept-album semble être finalement une simple idée lancée en l’air par Joe Goddard car son album n’a rien de conceptuel. Harvest Festival est loin d’être un disque parfait mais il possède pourtant cette aura, ce petit truc qui fait qu’on a envie d’y revenir… souvent.

http://www.inthenews.co.uk/photo/joe-goddard-harvest-festival-$7048698$300.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

MrMeuble 12/12/2009 02:26


Super chronique, super juste ! Chapeau bas !