Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 11:21

Sortie : avril 2010

Label : Petite&jolie

 

Amateurs d'électronica enjouée et mélodieuse, bienvenue dans l'univers de Kaneel ! Un Rouennais qui produit depuis 2001 et distribue via différents labels et surtout netlabels une musique douce pour les oreilles et réconfortante pour le coeur. Son nouveau long format (téléchargeable chez Petite&jolie) ne déroge pas à la règle malgré un titre pas forcément engageant.

 

En une petite heure et dix titres, le Français développe ses comptines électroniques où les nombreux carillons donnent un air de rêverie légère. Un univers de l'ordre du merveilleux avec des sons qui se superposent sans se bousculer. Sur Douce Tendre Haine, les nappes et la discrète batterie se marient pour créer une enveloppe confortable dans laquelle l'esprit peut vaquer paisiblement. Le tempo se complexifie sur la fin sans dénaturer le ton du morceau. Les constructions sont patientes et, malgré la simplicité d'apparence, les pistes laissent transparaître au fil des minutes une certaine richesse. Il faut guetter dans les recoins, se laisser porter et surprendre par les évolutions. Ainsi avec Et Si Demain, la montée est progressive et les éléments viennent prendre place chacun leur tour afin d'offrir une véritable histoire au long des dix minutes.

Au milieu de ces douces envolées il y a toutefois ce Avant de te Perdre qui part dans une IDM presque violente. Les rythmiques attaquent la mélodie par des soubresauts nerveux, démontrant une autre facette intéressante de l'artiste. Une émotion de plus qui vient s'ajouter à toutes celles déjà ressenties. Kaneel tente en effet de faire vibrer l'auditeur en évitant habilement la mélancolie pour proposer une atmosphère de bonheur contenu, où les larmes sont de joie et les sourires teintés de beaux souvenirs.

 

Le Rouennais démontre toute son habileté de producteur avec ce disque homogène d'électronica non dénuée d'une langueur romantique.

 

http://www.petitejolie.com/splashes/knlalb/covers/pj009_-_kaneel_-_Here_is_a_heart_so_you_can_remember_how_much_I_hate_you_-_frontCover500px.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Michel 23/12/2011 18:42

Un bien bel album de cool IDM que je ne découvre que maintenant que son Netlabel semble fermé ou en repos...

J'ai quand même pu le trouver, en cherchant un peu, en libre téléchargement. Regardant au passage les autres travaux de Kaneel tout aussi bon.