Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 11:22

Sortie : 26 avril 2010

Label : Ware Records

Genre : House

Note : 7,5/10

 

Les remixs de Mathias Schaffhäuser sont des entités sonores indépendantes qui aiment jouer avec nos jambes. En effet, Mathias possède ce talent inné pour transformer n’importe quel morceau tech-house en bombe à fragmentation neuronale, et derrière la relative simplicité de chaque piste, se cache un univers prompt à l’égarement mental. Inutile de résister, le pouvoir hypnotique fait seul son travail et finit insidieusement par vous égarer dans une after désincarnée.

Il faut dire que Mathias Schaffhäuser n’est pas un arriviste, cet Allemand de Cologne est enraciné dans la culture techno depuis plus de 10 ans avec la direction du label Ware. Re:3 est son troisième album de remixs et si on prend la peine d’en parler c’est pour la simple et bonne raison que cette troisième fournée est excellente. Les amateurs de house à tendance minimaliste vont trouver ici de quoi abreuver avec classe leurs oreilles.

 

Le talent de remixeur de Mathias s’observe dans sa volonté farouche de transformer en finesse le morceau original afin de proposer des plages dépassant facilement les 8 minutes. Son travail consiste surtout à empiler progressivement les samples afin de capturer l’auditeur dans son univers. Ainsi, il se contente d'ajouter une fine pluie de sonorités acides au Pluracell de Henneberg & Stiller, et hop ! le morceau se transforme en labyrinthe mental.

Rien n’est à jeter dans ce brillant ensemble de 9 remixs même si certains morceaux sortent leur épingle du jeu comme The Awakening de Gunne dont l’énorme bassline transforme l’exercice en house druggy à souhait. Et pendant que le Deine Therapie de Breger se mue progressivement en tuerie tech-house vicieuse par le biais d’une simple nappe, le Yoji de Nooncat vous garanti de planer à 10.000 m grâce à son atmosphère à la Music For Airports de Brian Eno passée à la moulinette binaire.

La tech-house de Mathias n’est pas là pour ravager un dancefloor par la violence. Il faut dire que le bonhomme semble cultiver un respect pour la house de puriste tant les morceaux sonnent comme un hommage. Ici, tout est question de sérénité, d’esprit cristallin et d’envie de maintenir la pression par la douceur. Il en résulte une musique pouvant autant s’écouter chez soi qu’en club.

 

Ce Re:3 risque fort de truster durablement mes platines. Le travail de Mathias Schaffhäuser est exemplaire et démontre qu’un simple album de remixs peut prendre l’apparence d’une odyssée tech-house catapultant l’auditeur dans les méandres d’une after dont il risque de ne jamais vouloir sortir.

 

http://www.laut.de/bilder/lautstark/artikel/cdreview/24594/cover.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires