Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 20:02

Sortie : novembre 2010

Label : Decon

Genre : Rap

Note : 6

 

Il faut être ambitieux pour travailler sur une collaboration dont l'objectif est d'accoucher d'un disque dans le style de Jaylib. C'est le défi que se sont lancés il y a deux ans, Oh No et The Alchemist sous le nom Gangrene ett qui donne aujourd'hui le disque Gutter Water. Avec le frère de Madlib aux manettes et au micro et un des meilleurs producteurs américains qui a débuté avec Dilated Peoples et Mobb Deep, autant dire que nous n'avons pas affaire à des débutants et que leur ambition est réalisable. Et pour être sûr de ne pas se rater, rien de mieux qu'une brochette d'invités de haut niveau.

 

Pour l'esprit, les deux producteurs sont allés puiser dans leur large banque de samples pour coller voix, instrumentaux courts et titres vocaux plus longs. L'idée est de faire perdre ses repères à l'auditeur en enchaînant interludes, morceaux, extraits de films et autres bidouillages. La mixture prend vite et nous entraîne d'un son à un autre dans un style direct et rugueux. Premier pur joyau d'instru, celui de Not High Enough et sa pluie de piano qui ruisselle sur le refrain murmuré. The Alchemist apporte sa science des références soul sur Gutter Water avec un invité de luxe en la personne de Raekwon.

Ces deux extraits plutôt mélodieux ne présagent pas de la suite avec des passages plus heurtés comme ce Wassup Wassup sur lequel Fashawn et Evidence balancent des rimes acérées. La tension monte d'un cran avec un All Bad bien énervé. La suite est du même tonneau avec des apparitions coup de poing de MED ou Guilty Simpson et un ton rugueux. Avec le violon fou de From Another Orbit, la voix inversement détachée de Roc C et de ses comparses nous conduisent dans un trip brutal dans lequel seul le rap indépendant peut entraîner. Les deux hommes naviguent en bitume trouble et font trembler femmes et orphelins même sur le plus posé Standing In The Shadows avant d'offrir avec Not Leaving un peu de chaleur en guise de conclusion.

 

Si l'album n'atteint pas l'originalité et la qualité de Jaylib, l'ambiance et la diversité en font une bonne tuerie. Oh No et The Alchemist ont en effet assez de ressources pour envoyer un disque dense, riche et varié.

 

http://deconrecords.com/wp-content/uploads/2010/11/GUTTERwater550-490x490.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Ma Nonchalance 28/11/2010 01:45


Réjouissant :)


SysTooL 26/11/2010 12:02


Ouais, plutôt sympa comme collaboration, mais sans plus, je dirais!