Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 21:31

Sortie : 1er mars 2010

Label : Isolering

Genre : New-wave, house

Note : 6,5/10

 

Aswefall a préféré se faire discret depuis 2005 et un premier album prometteur, Bleed, sorti sur Kill The DJ. Le groupe fut trop vite emprisonné par l’ogre Air France qui se servit de Bewteen Us pour satisfaire ses besoins publicitaires. Le duo formé par Clément Vaché et Leo Hellden s’est par la suite lancé dans une tournée sans fin afin d’exorciser ses démons. Ces 6 ans d’absence dans les bacs vont se révéler salutaire tant ce nouvel album du duo s’impose comme une errance crépusculaire prenante.

Fun Is Dead prend le contre-pied du premier album d’Aswefall en imposant un son résolument sombre et gorgé de cold-wave électronique. Les 9 titres oscillent entre la new-wave organique des productions de feu Factory Records et l’électro minimale de Louderbach. Sans non plus tomber dans le génie pur tant les frontières sont ici balisables, on ne peut cependant qu’être vicieusement absorbé par l’ambiance de l’album. La déambulation est forcément nocturne et prend un air désabusé sur un Nevermore porté par une guitare liquide et une voix chuchotée. Mais c’est surtout la cold-wave lancinante de Shadows Of Love qui fait ici figure d’extase sonore lorsque le morceau prend son envol sous un déluge shoegaze vous collant de grandes vagues de frissons. A partir de ce moment là, tout retour en arrière se révèle impossible. Malheureusement, la parenthèse techno d’Exotica apparaît bien mince au regard des productions actuelles et la fin de l’album se révèle moins immersive et seule la tech-house caverneuse d’Isolation, semblant tout droit sorti de l’esprit d’un Ivan Smagghe, procure son petit effet.

On se trouve donc le cul entre deux chaises avec ce Fun Is Dead au charme noir indéniable mais trop irrégulier pour s’avérer totalement captivant. Il n’en reste pas moins qu’Aswefall a su finement prendre la tangente de son premier album, en espérant pouvoir entendre rapidement la prochaine sortie du groupe.

 

http://4.bp.blogspot.com/_5HeGeE_QhSs/S2mOreGjzcI/AAAAAAAAAMU/ZWwhmeAXs-w/s320/COVER_Aswefall+-+Fun+is+dead.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 31/05/2010 18:37


un mix d'aswefall relaxant,très plaisant
(aswefall polar mix)http://hop.over-blog.com/article-aswefall-polar-mix-a-ecouter-ou-a-telecharger-48190378.html


Chroniques électroniques 01/06/2010 13:26



Merci pour le lien...



funky5 10/04/2010 18:08


y a quoi de plus convaincant dans le meme style .....


Chroniques électroniques 12/04/2010 10:13



Tu peux peut-être tenter l'album de Koudlam.



virgile 13/03/2010 21:43


Quelle ironie : Air France a donc choisi As We Fall comme musique pour sa pub...