Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 17:12

Sortie : juin 2011

Label : Hymen Records

Genre : IDM, Dubstep, Indus, D&B, Tech/House

Note : 7/10

 

Daniel Myer est un poids lourd. Et pas seulement parce qu'il fut membre du légendaire duo Haujobb en compagnie de Dejan Samardzic. Installé chez Hymen depuis un bon moment avec son projet Architect, ce gaillard dont la carrure impressionnante n'a d'égale que la timidité (ou l'humilité peut-être) a réalisé des albums importants. Rarement dans le sérail des musiques post-industrielles, on aura croisé un gaillard faisant preuve de tant d'éclectisme. Du dubstep au hip-hop, des prémices de l'indus à la drum'n bass, l'Allemand tourne dans le monde entier en intégrant toujours à ses prestations son acclamé remix de Behind The Wheel de Depeche Mode. Après son Consume Adapt Create de début 2009 (non chroniqué dans nos lignes), inutile de dire que tous les beatmakers confirmés ou en devenir allait se battre pour participer à cette compilation de remixes. Upload Select Remix est donc très représentatif des goûts et des artistes qui gravitent autour d'Architect. Le résultat s'annonce donc extrêmement varié. Trop peut-être...

 

Nul doute que ceux qui ont été informés d'une potentielle re-formation de Haujobb (un EP vient de sortir chez Tympanik) se sont jetés sur cette compilation. Ce disque ne doit d'ailleurs pas être envisagé autrement que tel. Des titres comme Fast Lane, Pure, The Beauty And The Beat, The Bitch Is Back ou Attack Ships On Fire valaient déjà leur pesant de cacahuètes à la sortie de Consume Adapt Create. Il n'est donc pas surprenant de voir les pointures du genre y laisser une empreinte nouvelle et personnelle. Du côté des réussites, citons Stendeck qui s'en sort plus que honorablement avec des sources quand même très dubstep à la base, ou Hecq, qui ne pouvait que servir magistralement son approche chirurgicale du beat et du cut sur The Beauty and The Beat. End.user également, avec sa drum'n bass musclée, virile et sans concessions. Keef Baker et Comaduster ont aussi aussi pris du plaisir à faire le job. Mais le titre le plus bluffant et mystique est assurément celui de Subheim, sublimant Attack Ships On Fire avec un sens du romantisme troublant et des qualités atmosphériques et orchestrales rares dans cette niche musicale. VNDL, Canadien nouveau venu (dont le premier album chez Hymen ne devrait pas tarder à voir le jour), offre lui aussi une relecture intéressante de I Lost My 808, avec son dubstep létal et brouillé. Venons en aux regrets. Tout d'abord constatons que certains remixes ne sont pas de première fraîcheur. Certains des artistes présents avaient déjà rendu leur copie peu de temps après la sortie de Consume Adapt Create. Le fait aussi d'intégrer des versions purement techno (Andre Winter, David Partido, etc.) a  simplement vocation de représenter au mieux les goûts variés du maître mais se révèle comme totalement dispensable pour le fan de la première heure de Daniel Myer. Dommage, et peu cohérent. Précisons que ceux qui souhaitent acquérir ce disque se verront offrir une volée supplémentaire en mp3, avec les interventions pertinentes de Normotone, Dryft, Marvul ou de The Empath.

 

Upload Select Remix contient de petites pépites. Mais l'ensemble n'est pas assez cohérent ou original pour complètement se démarquer des sources originelles et se réclamer de l'indispensable. Un truc de collectionneur donc, qui peinera à faire patienter les puristes et ceux qui attendent patiemment la sortie d'un nouvel album d'Architect et l'hypothétique reformation d'Haujobb. Il est par contre vivement recommandé de se procurer l'ensemble de la discographie d'Architect, et à fortiori d'Haujobb. Ceux qui étaient au Maschninefest l'année dernière savent...

 

http://www.hymen-records.com/all/hymen-y794-x3.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires