Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 17:03

Sortie : mars 2010
Label : EQ Recordings
Genre : Fantasie électronique

Note : 7

Balance n'est pas la plus connue des séries de compilations mixées. En invitant Agoria pour sa 16e livraison depuis 2001, elle pourrait gagner en reconnaissance. Le Français n'a pas en effet l'habitude de bâcler ses sorties. Deux albums irréprochables et un mix, Cute & Cult en 2005, qui touche au sommet de ce qui peut se faire en la matière avec une technique irréprochable, de la diversité dans les époques et les styles tout en gardant de la cohérence, le récit d'une histoire et de la personnalité. Cette nouvelle édition de Balance en est un digne successeur.

Sur deux CD remplis ras la gueule de tracks, d'extraits et de samples, Sébastien Devaud tente d'obtenir un équilibre cher à la série. Cela débute par une longue montée sur le premier disque, une évolution patiente qui ne prend son envol sur un beat léger qu'à la fin de la neuvième plage après avoir exploré des morceaux d'Alva Noto, de Mark Pritchard, d'Emiliana Torrini ou du DJ lui-même, qui n'hésite pas à se citer à plusieurs reprises. Pour rendre le résultat unique, Agoria brouille les pistes et les mélange, multipliant les extraits de titres déjà joués ou à venir. L'auditeur perd ses repères et devient donc totalement spectateur de la création soumise à son écoute.
Avec son
Altre Voci enchaîné avec Train in Austria part 2 de Glimpse
, le Lyonnais fait vraiment décoller le premier volume. Il ne se précipite toutefois pas et temporise dans une veine tech-house tranquille aux sonorités variées qui accentue le côté cinématique de cette Balance. Un petit virage latino avec Olibusta et Cubenx avant de sortir de ses bacs un Bibio et un remix de 45:33 de LCD Soudsystem par Trus'me. Tout ceci bien sûr sans donner une impression d'indigestion ! Après avoir fait retomber la pression avec notamment un titre pop-electro vocal de Rio en Medio, l'acte 1er est bouclé dans la douceur et la volupté.

Quand le rideau s'ouvre à nouveau, la voix parlée et le piano d'
Aphrodite's Child et son Loud Loud Loud vous accueillent dans la sobriété. Le rythme s'accélère toutefois bien plus vite sur ce second volet - ponctué des Hurlements En Faveur De Serge T. de Sylvain Chauveau à diverses reprises - avec l'apparition de beats plus dansants dès le troisième morceau. Le style se fait alors plus house avec You and Me remixant Ogris Debris puis Francisco Tristano sur Knee For Thought.
A nouveau, l'évolution se fait de manière très progressive pour aller vers une techno plus dépouillée avec Chris Carrier and Jeff K ou Drama Society. Alors que le mix stagne un peu, Agoria place son dernier single
Libellules (chroniqué ici) qui relance bien la machine avant d'enchaîner sur le génial et épique French Kiss d'Avril qui fait encore monter la pression. Au milieu de ce titre, il en place deux autres dont Tehellet de Jonny Greenwood (le guitariste de Radiohead dont le groupe faisait une apparition sur Cute & Cult) pour une interlude planante et angoissante avant de repartir sur la puissante et violente montée de French Kiss. Plutôt que de s'enflammer, le Lyonnais conserve la maîtrise en convoquant Einmusik, Aufgang remixé par Spitzer et Kid A pour mener sa barque à bien et éviter les fautes de goût jusqu'au bout du voyage.

C'est riche et puissant, fort et contrôlé. Agoria est le maître de la compilation mixée !

http://silvernetworkrecordings.files.wordpress.com/2010/02/balance_16.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

cristianvogel 07/05/2010 20:14


Bon boulot que ce 2 x cd mix de Agoria. Solide comme ttes ces compils mixées mais celle ci est beaucoup plus mature et contrôlée. Nous rentrons vraiment au coeur des tracks et ne suivont aucunes
balises traditionnelles d'un mix "classique". Agoria arrive peut-être à maturité ?


Matthieu 17/02/2010 01:33


Si c'est dans la même veine que son mix At the control: éclectisme et science du mix, alors j'en serrais!
Ps: du bon boulot les gars dans votre blog.