Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 10:47

Année : 2009
Label : Bugged Out!

Genre : Techno

Note : 6/10

Il vous manque un mix putassier pour l'été, une galette à caler en soirée pour faire shaker le booty de vos copines. Brodinski s'en charge avec son mix Suck My Deck pour Bugged Out! Ces légendaires soirées se déclinent en compils depuis quelques années. Erol Alkan en avait d'ailleurs livré une excellente fournée en 2005. Ces sélections racoleuses n'ont jamais fait dans la dentelle. C'est au tour du Rémois de s'y coller. Il faut dire que le petit Louis a le vent en poupe depuis deux ans. Auteur de quelques remixes remarqués, il écume surtout les clubs et festivals du monde entier avec son mélange efficace de french touch 2.0, de techno plus dur et de baile-funk.

En attendant un hypothétique premier album, Brodinski largue son premier mix officiel. 24 titres globalement bien mixés, malgré des cuts parfois trop bruts, pour 68 min d'electro dansante. On sent que le gamin a envie de bien faire et de montrer l'étendue de ses connaissances. C'est d'ailleurs le principal problème de ce Suck My Deck où l'on peine à trouver une cohérence.
On peut diviser ce mix en quatre parties. Tout commence par des titres acides, très putassiers, très Social Club. Les influences hindoues du Khattabi de Kenton Slash Demon, brésiliennes du Mexer de Gregor Salto feat. Thais et africaines du Betowe de Momma's Boy se télescopent efficacement sur des basses lourdes.
La sélection se fait ensuite résolument plus tech-house avec des tracks druggy comme The Scorpion de Rhythm Code. On y retrouve aussi Popof qui reste fidèle à sa techno dévastatrice avec High & Down. On se croirait dans l'ambiance moîte du Rex Club pendant 20 min avec ces basses vrillantes.
Jusque là tout va bien mais Brodinski va malheureusement s'engluer dans une electro-tech très 2009, celle surexploitant des gimmicks dépassés et transpirant le Champomy. Cette troisième partie mélangeant Miami-bass vulgaire, Harlem de Renaissance Man, et electro-camping, Shoes de Tiga remixé par Djedjotronic, est une horreur pour les oreilles.
Mais Louis a le bon goût de finir avec deux tracks hommage à la techno soul américaine des 90's. A l'excellente deep-house planante très Djoon Club du Solgerhood de Iron Curtis va succéder The Beholder de Orlando Voorn, sonnant comme un hommage à Derrick May.

Parfait panorama du son des clubs parisiens de 2009, il n'en demeure pas moins que Suck My Deck est un mix manquant trop souvent de finesse et d'homogénéité. Brodinski livre une sélection de branleur, convenue mais efficace.


http://www.electronicbeats.net/var/eb/storage/images/music/reviews/bugged-out-presents-suck-my-deck-mixed-by-brodinski/61772-1-eng-GB/Bugged-Out-Presents-Suck-My-Deck-Mixed-By-Brodinski_header_image_review.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

bob 09/08/2009 17:18

c'est un branleur ce mec il produit rien il a besoin de son copain yuksek pour pousser les boutons et baisser les faders son seul talent c'est de savoir se servir d'une paire de cdj1000 et d'etre beau gosse. en dj set il se démerde bien mais alors la djedjotronic et shoes de tiga c'est clair arrete tout !