Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 15:28
Date de sortie : Juin 2009
Label : Polydor

Le duo La Roux est composé de la chanteuse britannique Elly Jackson et du claviériste Ben Langmaid. Ce dernier avait déjà collaboré avec Faithless. Après un single remarqué paru chez Kitsuné, La Roux est débauchée pour effectuer les premières parties des concerts britanniques de Lily Allen et de The Juan Maclean. Que du beau monde...
Il va être difficile de ne pas entendre La Roux tant leur présence est importante dans mon nombre de festivals européens.

Jeune adolescente rebelle et un peu fluo... cet album est fait pour toi.
Les compositions de Yelle avaient changé ta conception du monde et de la musique dans son ensemble. Mais voilà... tu as grandi. Tu considères encore que les albums de M.I.A et de Santigold (ex Santogold) sont trop difficiles d'accès. Une seule solution pour faire comprendre à tes potes que tu passes à l'âge adulte : te teindre en rousse et remuer ton body sur Quicksand.
Rassure toi, tu peux ressortir ton Ordinathan et parvenir toi aussi, au même calibre en matières de notes de synthé. N'oublie pas de demander à maman de te filer 80 euros pour que Franck Provost customise ta mêche. Le style est essentiel pour te différencier de la masse.
Rançon de ta gloire évidente, tu finiras par errer dans les ruelles de Londres défoncée au GBL, mais pas assez destroy pour que tes copines Britney et Lindsay t'acceptent dans leur rehabilitation center. Trop dure la vie de jeune star de l'électro-pop.

Trêve de palabres. La Roux est un disque affligeant par tant de vide créatif. Produit marketing évident, Elly Jackson a pourtant une voix sympa et capable de variations. Un peu comme ma soeur quand elle fredonne sous la douche.
Calibré pour faire danser le temps d'un été, cet album passera heureusement, rapidement à la trappe.

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Brain Damage 06/08/2009 16:30

Et dire qu'en voyant le titre de la review, j'ai cru que tu allais l'encenser...

Ceibe 02/08/2009 04:41

Vous ètes limite pas assez durs avec Laroux.

En tout cas, c'est un plaisir de passer la nuit avec vous ! Mon navigateur n'acceptant que peu de player, le votre passe super bien, ça me fait mon fond musical (souvent) de qualité.