Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:31

Année : 2009
Label : M_nus Records

Genre : Techno-pop mental

Note : 8/10

Nouvelle galette en vue chez les papes de la techno mentale, M_nus Records (dont est issu Richie Hawtin). Pour une fois, on ne fait pas face à un lavage de cerveau diaboliquement vicieux mais plutôt à un duo cold-wave au son techno minimaliste. Avec Autumn, bienvenue dans l'univers particulier de Louderbach. Derrière cette entité se cache le DJ berlinois Troy Pierce, connu pour ses sets exigeants quoiqu'irréprochables et le Californien Gibby Miller qui vient poser sa voix sur chaque piste. Le duo est reconnu et souvent playlisté par Tiefschwarz, Chloé ou Ivan Smagghe.
Autant prévenir le néophyte : si tu n'aimes pas les ambiances minimalistes qui aiment jouer avec ton esprit alors passe ton chemin. Pour les autres, vous mettez les pieds dans un sable mouvant dont il sera difficile de s'extirper. Cet album possède un pouvoir d'attraction malsain de par son ambiance crépusculaire. Seems Like Static vient vous prendre tranquillement par la main avec sa rythmique binaire et cette voix caverneuse avant de vous lâcher dans un tourbillon de basses rondes et enveloppantes. Tout est terriblement druggy dans ce LP grâce à un schéma qui se répète sans lasser : installation d'une ambiance dark avant l'arrivée finale de petits sons déviants (One Hundred Reasons et le bien nommé Nothing More Than A White Poison). La première partie de l'album ne vous laissera pas indemne.
Malheureusement, la deuxième partie d'Autumn est moins aboutie, trop lancinante jusqu'à l'arrivée du morceau phare, Shine, qui mérite à lui seul le détour. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une bombe house minimal qui est progressivement imparable.
Louderbach sort donc un album sombre et dépressif dans la droite lignée des productions irréprochables de M_nus Records. Un album qui demande une écoute immersive pour pouvoir être dignement apprécié.


http://www.schizodoxe.com/docs/2009/04/autumn.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

cristianvogel 06/05/2010 20:36


Mouais... Dire que cet album est réussi serait prétentieux. Il souffre sourtout de la comparaison avec le premier Louderbach "Enemy Love" sur U_derline. Procurez vous surtout ce dernier pour vous
faire une meilleure idée de ce duo.


Chroniques électroniques 06/05/2010 21:27



Sérieusement, je l'écoute encore et je le trouve toujours aussi réussi.



adrien 04/05/2009 20:00

Merci pour cette chronique, l'album est une bonne surprise.