Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 14:06

Année : 2009
Label : Gloomtree Records

Les frères Renton, Jono et Pete sont originaires de Nottingham. Ils ont longtemps joué de la musique ensemble jusqu'à créer le projet Teardrop en hommage à la magnifique chanson de Massive Attack. Leurs compétences réciproques leur permettent de créer un son unique. Time Spent with Antique Mirrors est le fruit de plus de deux années de travail.
Leurs influences sont plurielles et variées, allant de l'IDM torturée d'Aphex Twin à l'électronica soyeuse des premiers travaux de Telefon Tel Aviv, en passant par le post-rock mélancolique de Sigur Ros. Je rajouterais une petite comparaison avec Nathan Fake dans la progression des montées synthétiques.
Il en résulte une electronica rêveuse et éthérée, contenant de véritables perles sonores comme Euphoria, Fiction, Today the World will change et Open Arms. D'autres titres où de graciles guitares ont la part belle sont également très intéressants comme le mélancolique Contemporary Flight ou le très joli White Rose, pour ne citer que ceux-là.
Un album qui résonne comme un hymne au spleen, sans se montrer dépressif.
Seul bémol, les frères Renton ont tellement voulu bien faire que certains morceaux sonnent un peu surchargés. Un peu comme le cuisinier qui sert un plat très bon mais rempli de trop d'ingrédients pour qu'on puisse en distinguer toutes les saveurs. Une légère épuration n'aurait pas été de trop. Ceci n'affecte pourtant en rien la grande qualité de cet opus qui révèle ces brillants musiciens que sont les frères Renton.
On attend avec la plus grande attention un prochain effort pour confirmer l'essai.
                                 

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires