Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 13:15
Label : Kdj
Année : 2008


Moodymann (Kenny Dixon Jr ou KDJ) est pour moi un des papes de la musique électronique.
Fer de lance de la house de Detroit, ce fou génial a pour habitude de mixer derrière un drap blanc lorsqu'il se produit en club. Il arrive souvent qu'une groupie l'y rejoigne en lui administrant quelque réconfort sous la table de mixage.
Il a influencé bon nombre de DJ dont l'excellent Trus'me et notre génie national : Ark.
Moodymann est un mec assez lubrique et complètement ingérable.
Mais revenons à sa musique et au disque qui nous occupe... Sur cet EP de 6 titres, jamais sa musique n'avait autant été gorgée de soul et de funk (les titres Heaven et Hello 2morrow).
On était habitué à cette fameuse touche soulful, propre à ses productions, mais là c'est poussé au paroxysme.
Seul le génial Freaky Motha F cker semble se démarquer de ce trop plein pour s'inscrire dans la plus pure tradition Moodymanienne. Le Det.Riot de fermeture est quant à lui un véritable craquage, pas inintéressant pour autant.
Les fans de la première heure dont je fais partie seront peut-être un brin décontenancés mais pas réfractaires pour autant.
Un EP qui on l'éspère, annonce la prochaine sortie d'un album dans la droite lignée des chefs d'oeuvre Foreverenevermore, Black Mahoganny et le cultissime Silent Introduction.


par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Lmut 13/01/2009 22:01

Theo Parrish m'a souvent ennuyé, jamais moodymann..