Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 19:29
Sortie : novembre 2009
Label : Domino


Après avoir sorti un album tous les deux ans de 1999 à 2005, Four Tet avait multiplié des sorties disparates en 2006, avant de lâcher le discret Ringer en 2008. Pour annoncer son nouveau disque prévu pour janvier 2010, There's Love In You, l'Anglais présente deux titres sur un single qui se démarque de ses habituels bricolages. Finies les constructions de bric et de broc aboutissant à des plages électronica séduisantes.

Il se démarque tout d'abord par le format, Love Cry, premier de deux morceaux et le seul programmé pour figurer sur le futur album, s'étend sur neuf minutes. Les nappes électroniques glacées dressent un paysage désertique et inamical. La batterie bossa dynamise ce départ brumeux, lui donnant un côté house minimale dont les rares soubresauts forment d'étranges messages robotiques. Au milieu du titre surgit une voie féminine répétitive renforçant le côté house groovy. Ce chant sensuel se multiplie offrant une nouvelle tournure. D'autres sons, dont une basse musclée, font alors leur apparitions pour enrichir la mélodie et faire monter la sauce. Kieran Hebden arrête tout à coup la surenchère et opère une descente en douceur.
Our Bells n'est pas du tout dans le même esprit, ressemblant plus à ses expérimentations passées. Il fait tinter durant sept minutes de nombreuses cloches pour constituer un lit sonore qui fait plus penser à l'ambiance d'un temple hindou balayé par le vent qu'à un morceau de musique enregistrée. Que veut-il faire passer avec ce second extrait ? Mystère. Parfait pour une séance de relaxation, il se pose ici comme un ovni laissant songeur et dubitatif.

Ce single annonce sans doute un album assez house, même si Four Tet précise qu'il ne va pas délaisser les expérimentations si vite...

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

MrMEuble 14/11/2009 03:41


je trouve our bells inquiétant pour la suite, même si je n m'inquiète pas (cherchez l'erreur).
Et juste pour dire que votre site est meilleur jours après jours, chapeau les gars !!


bambamsfr 09/11/2009 22:55


Dubitatif est relativement faible apres la premiere ecoute