Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 17:24

Sortie : 16 novembre 2009
Label : Kitsuné

Genre : Electro-pop, house et putasseries

Note : 2/10

L'écurie Kitsuné, qui enflamme surtout le microcosme nombriliste parisiano-parisien, sort sa 8e compilation pour le bonheur des kids à mèches. Malheureusement, p'tit Jean, leur idole, s'est coupé les cheveux. Et oui, les modes changent mais Kitsuné persiste. C'est non sans un certain masochisme que l'on se surprend à écouter chaque nouvelle cuvée du label dans l'espoir d'y dénicher un ou deux titres produisant leur petit effet.

Cette compil' ne déroge pas aux louables habitudes éclectiques de Kitsuné mais les 19 titres semblent majoritairement datés. On nage en plein revival 80's avec un mauvais goût affirmé. Comment ne pas être affligé à l'écoute de Jolie Chérie et son électro-pop même pas digne d'un générique de Max Pécas ?
Autant l'avouer, il n'y a quasiment rien à se mettre sous la dent si ce n'est Maximus, track techno de Beni (remixé ici par Harvard Bass) sonnant comme du Brodinski ou bien l'électro rétro-futuriste du Junocide de Logo et l'électro salace du I Love London de Crystal Fighters. Trois titres restant un bilan excessivement faible et ces derniers devant leur survie à la médiocrité de l'ensemble.
Le reste de la compil' est tout simplement sans intérêt. Les sonorités spatiales et les sons 8-bit se succèdent tout du long dans un élan de classicisme éprouvant. Les confirmés Siriusmo, Midnight Juggernauts ou Heartsrevolution nous endorment littéralement pendant que les buzzés Two Door Cinema Club et Memory Tapes peinent à convaincre de par leur manque d'inventivité.

La presse a beau s'extasier régulièrement devant chaque sortie du label (c'est une fois de plus le cas avec cet opus), on se rend vite compte que cette hype est veine et formatée. En nous vendant chaque sortie comme étant la quintessence de la branchitude, l'édifice se retourne contre le label qui apparaît davantage aujourd'hui comme le fer de lance d'un son aseptisé et sans créativité.


http://ecx.images-amazon.com/images/I/61YWxFTPtuL._SL500_AA280_.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

musicafond 15/11/2009 18:55


Totalement d'accord. Autant je me suis pris à écouter et à aimer certaines de ces compilations, autant la 7 et la 8 marquent inéductablement la fin de quelque-chose qui n'a jamais vraiment évolué.
Dommage


A Shebang 10/11/2009 18:22


non mais au contraire, je vous comprends très bien!


A Shebang 10/11/2009 13:19


a force d'etre encensé par les medias, jme dis que je rate peut etre un truc. mais non, c'est tjs la meme bouse. enfin les compils kitsune ont au moins un interet pour vous : ça vous fait du bien
de demonter ce genre de musique.. on dirait que c'est le but de la chronique.


Chroniques électroniques 10/11/2009 14:08


Je vois pas ou est le problème. Si personne ne dit du mal de Kitsuné, on tombe dans un consensus flippant.


Anthony 09/11/2009 19:53


Hey! Complètement d'accord avec ce qu'il se dit. Kitsuné Maison Compilation, c'est surtout un moyen pour Gildas & Masaya de faire la promotion des prochaines sorties de leur label. J'ai
toujours trouvé leurs compilations très mauvaises... Ça n'a pas de goût, de la bouse qui pourrait très bien être "radiotisé". Même les EPs qui sortent en ce moment sont sans intérêt, du moins pour
la plupart.
A suivre quand même, l'album des Two Door Cinema Club sur le label. Mais c'est tout!


Donald Fagen 09/11/2009 16:33


Le titre Junocide n'est pas du groupe "JUNO" mais du groupe "Logo". Je pense que tu t'etais déjà fait une idée avant même d'avoir écouté la compile. Tu passes à coté de bon morceau, c'est dommage.


Chroniques électroniques 09/11/2009 17:43


C'est corrigé, merci.

Et bien entendu qu'avant même d'avoit écouté, je ne me faisais pas d'illusion. C'est une question d'habitude avec Kitsuné, ça fait 8 éditions qu'on nous sert la même bouse parisiano-parisienne
insupportable. Faut arréter de mettre ces compils sur un piedestal car elles sont sincèrement sans intérêt.