Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 23:00
Sortie : 5 octobre 2009
Label : EMI

La formation de Bristol n'en peut plus de reculer la date de sortie de son nouvel album : Weather Underground. Celui-ci est désormais annoncé pour février 2010. Pour tenter de nous faire patienter, 3D et Daddy G lâche ce EP de quatre titres. Plus de six ans après le superbe et givré 100th Window, le contenu a intérêt de valoir cette inexorable attente.

Quatre titres donc pour un disque très épuré, dépouillé même. Robert Del Naja (alias 3D) est la géniale tête pensante de Massive Attack depuis Mezzanine. Leur son ne s'est jamais fait aussi obscur depuis qu'il en est le membre le plus influent.
Ces quatre titres brillent de ce même spectre sombre et glacé.
Le premier titre, Splitting the Atom, voit se succéder au micro un Daddy G à la voix plus caverneuse que jamais, le fidèle et un peu fatigué Horace Andy et le chant lézardé du génial 3D. Pour accompagner les trois lascars : une pulsation rythmique un peu basique et un orgue de cathédrale. Au loin, les fantômatiques choeurs ajoutent encore plus une dimension pastorale au morceau. Un vrai délice, le ton est donné.
C'est à Tunde Adebimpe, chanteur de TV on the Radio que revient le privilège de poser sa voix sur l'évolutif Pray for Rain. Ronflements de tambour, piano des carpates s'allient à cette complainte presque mystique tant le chant d'Adebimpe semble habité. La basse, telle le ronronnement d'un chat de gouttière, a quelque chose de littéralement hypnotique. Puis le rythme s'accélère, de petites piques presque aquatiques apparaissent...  le morceau se termine en évoquant des lendemains guère mois sombres. Assez terrifiant.
Bulletproof Love est un remix très ambient et minimaliste. La voix voilée et gentiment retaillée du chanteur d'Elbow, Guy Garvey, sied parfaitement. Les synthés semblent tracer des trajectoires évoquant une odyssée lunaire. Les discrets cuivres achèvent de nous agenouiller. Le traitement particulier du rythme est particulièrement intéressant.
Psyche offre à Martina Topley Bird, ex muse de l'ancien membre enfièvré Tricky, l'occasion de briller aussi fort qu'à ses glorieux débuts. Encore un morceau très sombre mais réellement enchanteur qui apporte la preuve aux derniers sceptiques que le trip-hop de la plus pure tradition bristolienne n'a pas dit son dernier mot.

On ne sait pas si l'intégralité de ce EP figurera sur l'album à venir. Ceci étant, malgré l'excellente facture de ces quatres morceaux, on ne peu s'empêcher de céder à la frustration. Les fans veullent entendre plus d'expérimentations de 3D et le ronflement abyssal de la voix de Daddy G. Ceux qui ont récemment entendu en live Dobro ou Marrakesh savent de quoi je parle. Malgré cette petite pointe d'aigritude, Massive Attack livre ici un effort bien plus qu'encourageant. L'attente est donc plus insoutenable que jamais...
                                
par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Bam 02/09/2009 21:57

ça fait plaisir de lire qu'ils ont encore de beaux restes

Va falloir patienter jusqu'au 05/10

J'on 02/09/2009 16:15

Quel manque d'imagination pour la pochette, qui est un plagiat plus qu'évident de celle de l'album War Stories de UNKLE

Chroniques électroniques 08/09/2009 13:32


Point de plagiat ici. Il peut être nécessaire de préciser que Robert del Naja est également peintre et qu'il a signé la pochette du très mauvais War Stories dont tu parles.


Rozéfré 01/09/2009 07:46

Très beau travail. Bonne continuation.