Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 20:19
Année : 2009
Label : DFA


Alors comme ça c'était mieux avant ? A écouter le deuxième album de The Juan McLean, j'ai comme des doutes. Ou alors il faudrait dire : la house, c'était mieux d'en écouter avant. Car aujourd'hui, retrouver des claviers à l'ancienne et des sons synthétiques à souhait ne procure pas le plus grand des bonheurs musicaux. Et le New-yorkais y va de bon coeur sur les mélodies douteuses, les chants écoeurants et les beats simplistes. Le souvenir des bons vieux tubes de Chicago ressurgit rapidement, mais pas forcément pour notre plaisir. Il y a un petit air de Love Can't Turn Around qui raviera sans doute les nostalgiques, mais pas les autres.
Curieuse aussi cette ressemblance entre la base du titre The Future Will Come avec le Get Innocuous de LCD Soundsystem, dont le clavier Nancy Whang pose ici des voix et surtout dont le leader James Murphy n'est autre que le patron de DFA qui publie ce disque. Même quand une piste part pas mal, The Juan McLean arrive à tout gâcher. Exemple avec Tonight et son groove entraînant vite plombé par un chant sans saveur.
The Future Will Come... on l'attend avec une certaine impatience !



par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

sknot 18/04/2009 19:00

Horrible chronique, l'un des meilleurs albums éléctro de ce début d'année à mon avis.
Toutes les pistes ne sont pas parfaites mais j'ai du mal à imaginer qu'on puisse ne pas reconnaître la grandeur d'un morceau comme Happy House.

Chroniques électroniques 20/04/2009 19:47


Et bien quand tu arriveras à imaginer que quelqu'un peut penser autrement que toi, tu comprendras. J'étais très enthousiaste à l'idée d'écouter ce disque dont j'avais lu le grand bien (disque du
mois dans Tsugi)... ma déception a donc été grande.
Les voix sont quand même difficilement suportables de mon point de vue.

Mais bon, le goûts les couleurs... chacun son avis.
Tahiti Raph