Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 11:17

Année : 2009
Label : Loyauté

Genre : Indie-rock

Note : 8/10

Phoenix est le groupe de pop français le plus cool qui soit. Pas la peine de revenir sur l'ignorance du public français qui n'arrive toujours pas à admettre que ce groupe fait aujourd'hui partie de la crème de l'indie et mérite une bien meilleure visibilité. Après trois premiers albums au son reconnaissable parmi 1000, notamment grâce au timbre de voix en douceur du chanteur Thomas Mars, arrive aujourd'hui le nouvel opus du groupe : Wolfgang Amadeus Phoenix. On a déjà fait moins pompeux dans l'intitulé d'un disque, mais si c'est le seul moyen de se faire entendre, pourquoi pas.
Avec cet album, Phoenix passe à la vitesse supérieure en ajoutant une louche d'electro, sans en faire trop pour ne pas effrayer ses fans. Ce n'est pas rien que Philippe Zdar (moitié de Cassius) soit derrière la prod' et le mixage de l'album. Le Love Like A Sunset en deux parties permet de découvrir une facette plus progressive du groupe puisqu'on se trouve face à une longue montée de 7 min certes facile mais brillamment efficace. L'enchaînement avec le tube Lasso avant la bombe Rome est imparable. Rome fait d'ailleurs figure de titre phare de ce LP et permet de retrouver le Phoenix des débuts, le Phoenix dansant. Le groupe semble enfin débarrassé des carcans du précédent album qui le voyait un peu trop plagier les Strokes.
Le reste de Wolfgang Amadeus Phoenix est à l'avenant. Hormis Fences qui sonne un peu trop cheap et naïf, rien n'est à jeter. Le single officiel 1901 devrait faire enfin son petit effet dans les charts. Chaque morceau est un petit tube en puissance. On pourra toutefois regretter la trop grande linéarité de l'ensemble et le manque d'envergure dans la production qui donne un son parfois trop plat mais dans le genre "album de l'été à caler dans le poste radio", ce sera difficile de faire mieux.


http://ziknation.com/wp-content/uploads/2009/12/wolfgang_amadeus_phoenix1-300x3001.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Alison 22/04/2009 11:03

LP pas encore écouté mais une chronique qui donne franchement envie! Oui, Phoenix est un très bon groupe mais on commence à avoir l'habitude du manque de considération français hein!

MrMeuble 17/04/2009 15:19

Je suis d'accord sur toute la ligne avec ce qui est dit ici !