Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 16:22

Sortie : 8 février 2010

Label : Kompakt Records

Genre : Mix house

Note : 6/10

 

L’Anglais Ewan Pearson fait partie, depuis de nombreuses années, des producteurs techno influents, ses talents de remixeurs sont unanimement reconnus. Il est donc logique de retrouver le bonhomme sur le mix We Are Proud Of Our Choices, proposé par Kompakt. Ewan Pearson, sachant de quoi il en retourne, a donc pris son temps afin de proposer une sélection pour le moins personnelle.

 

Le principal souci avec les mixs, c’est qu’il en sort un nombre incalculable chaque semaine. La conséquence directe est qu’on jette rapidement à la corbeille 95% des sorties. Pour pouvoir s’imposer, une compilation se doit de surprendre l’auditeur tout en étant plus qu'un simple polaroïd des tendances. Le mélange entre homogénéité de la sélection et pérennité de l'ensemble est pour le moins abrupt. Rares sont les mixs à sortir leur épingle du jeu. Tout au plus peut on retenir une ou deux compil’ par mois avant de finalement s’accrocher à une petite poignée en fin d'année. La sélection est impardonnable et laisse sur le bas-côté des mixs qui sont certes pertinents mais dont il manque ce "je ne sais quoi".

Ce We Are Proud OF Our Choices est attachant, il ne manque pas d’audaces, mais il y a fort à parier qu’il ne passera pas l’hiver. Il est pourtant difficile de critiquer Ewan Pearson tant sa technique est irréprochable et son choix de tracks sans erreur. L'auditeur est immédiatement plongé dans les sonorités tech-house actuelles par une ouverture en forme d’after ensoleillée avec A Ldric ou RMNVN (collaboration entre Ivan Smagghe et Roman Flügel). Direction ensuite vers une deep-house de plus en plus groovy avec KiNK and Neville Watson avant que le ton se durcisse sur la techno de Xenia Beliayeva. Ewan clôture son mix par de l’électro-pop synthétique avec Little Dragon et Bot’Ox. C’est propre, c’est classe… mais tellement linéaire. 

 

Ce We Are Proud Of Our Choices respecte un - trop - fidèle cahier des charges : de la house pour se mettre en jambes, un peak-time avec une techno plus efficace et un final tout en douceur. Même si rien n’est véritablement critiquable, on aura sans doute oublié cette sélection dans quelques mois.

 

http://i432.photobucket.com/albums/qq48/andrebackroom/16439_204630472843_9783572843_32226.jpg

 

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Un anonyme intégriste 04/02/2010 20:10


Mouahahahaah


Chroniques électroniques 04/02/2010 10:49


Cher Astro,
Tu t'enflammes sur un titre... les réponses à tes critiques sont dans le livre, qui va plus loin que ce seul titre.
L'objet de mon livre est les DJ, mais il y a bien entendu d'autres sources à la création des musiques électroniques. Il n'est nulle part écrit le contraire d'ailleurs.
A plus
Raphaël


Astro 04/02/2010 04:09


Bon là il faut que j'intervienne !... (déjà que me retiens - par charité chrétienne... - depuis deux trois news de balancer mes... monologues fiévreux...).

Donc déjà je ne voudrais pas dire mais il n'y a pas de fournée et encore moins de série We Are Proud Of Our Choices et encore moins de "nouvelle fournée de la série We Are Proud Of Our Choices
lancée par Kompakt"... Je ne sais pas ou t'es partis chercher ça... (en fait je sais mais j'ai pas envie d'être méchant...:).

Deuxiement, rien ! je ne l'ai pas (ce n'est qu'une question de temps!) et donc ne peut pas en parler.... Tout ce que je peux dire, c'est qu'une chronique du fantastique pop ambient 2010 qui est
bien meilleur et plus interessant que cette release aurait merité une petite chronique...

(il a intérêt a correspondre à ce que tu en dis le Limaçon... Deja que je t'ai épargné sur le four tet (et sur bien d'autre omg si tu savais !...:).


Quant a toi Raphaël Richard (!) tu ne perds rien pour attendre ! (t'as cru que ça allait se passer pépère la sortie ton bouquin je paris !! Et vas y que je fais le beau, que je donne des interviews
mi badines mi sérieuses d'un air désabusé sur un chesterfield en cuir rouge en fumant une pipe a bulles!, que richie me twite un "congratulation sir" , que... que sais je!). Pas du tout !
Si je m'en tiens à la partie que je connais parfaitement (cad la seule sur laquelle je me permettrais de parler (la je fais genre le gars respectable mais ça m'arrive souvent de parler de chose que
je ne connais pas (j'y arrive tres bien d'ailleurs!))), à savoir le troisième "Edit ou remix : naissance de la musique électronique" (ce que c'est malhonnête!), je peux dire que je ne vois pas ce
que les dj viennent faire dans les l'histoire... Mais alors pas du tout... (je veux dire que t'aurais pu dresser un portrait en creux des dj au travers différents styles ; l'inverse n'est pas
possible, tout simplement (au mois pour la techno)).
Quid de la seconde ecole de vienne? De l'Elektroniche musik ; de Berg (alban) auteur de la plus spectaculaire et peut etre meme surpuissante œuvre de tout les temps avec "lulu"; de boulez; de
pierre henry... (et la je n'en demande pas trop ; en temps normale je vais jusqu'a Philippe Rameau qui pour moi est le "premier" a avoir fait dans le serialisme qui est la principale "base" de la
techno) (je sais bien qu'ils ne se "reclament" pas de ça m'enfin ce n'est pas parce que des gars ne connaissent pas leur propre histoire qu'il faut la réécrire...).
Bref, tu es un etre maléfique, malfaisant et corrompu (sic!) parce que c'est faux a un point que tu ne peux pas ignorer au moins pour la techno... (je precise que je comprends bien pourquoi un tel
"raccourci").
De plus, les dj sont ce qu'il y a de plus bas musicalement... Ils représentent typiquement, a 95%, le cas des gars qui parce qu'ils ont du gouts, pensent qu'ils ont du talent (y'en a d'autres,
plein, partout...:). RASTAFARI !
Alors je ne vais pas tomber dans l'excès inverse et tous les mettre dans le même sac parce que certains (et encore ce ne sont pas des dj à proprement parler...) me font bien plaisir; mais
clairement ce sont eux - ces satanés djs ! - qui ont "ruiné" la Techno... (et d'ailleurs tant que j'y suis je repasse pour la deuxième couche:) => tu ne peux pas te plaindre de la techno au
kilometre et "encenser" les dj puisque c'est essentiellement pour les ""besoins"" du ""djing"" que les sorties s'enchainent à ce rytme).
Enfin bref, je trouve ca tres limite... (d'ailleurs tu le sais tres bien puisque tu t'es "senti obligé" de rajouter dans le nom de ce chapitre "edit et rmx" ; sans quoi ça aurait été carrément du
foutage de gueule...).





Bonus !! (les voix du seigneur sont impénétrables...)



Blueprint 7 (James Ruskin & Richard Polson) => here comes techno...

Millimetrik & Port-Royal - Afterglow (2010) => its time...

Gas - Zauberberg => le son qui met la pression, comme ne dirais pas b2b...^^ (d'""ailleur"" (on ne s'excite pas j'ai mis les doubles guillemets... (pour vous faire plaisir alors que....)), vous
saviez que la rumeur avez fait des feats sur ant zen ? A vous de chercher...)

Elephant man - monter of dance hall => Give Her It Good............... (vous devriez allez trainer vos stan smith dans les soirées dancehall d'ivry sur seine...).

Thomas Brinkmann - Tokyo +1 => Mit sugar (pour continuer dans le ""coupé bariolé décalé déplacé"" (comprenne qui ecoutera...)).

Tilman Ehrhorn - Heading For The Open Spaces => ...

Klaus Schulze - Moondawn => un peu d'Histoire, un peu de Berlin school.....................

Hoffmann-Hoock & Wöstheinrich - Conundrum => "

Von Liebenfels - Herren Der Schwarzen Sonne => ^^

True Colour Of Blood - The Significance Of Secrecy

Paul Simon - The Rhythm Of The Saints => vous allez vraiment aimer (je me dois de préciser que je peut plus écouter ça (ma religion me l'interdit;) m'enfin c'est tres bon...).





+

Astro


Chroniques électroniques 04/02/2010 09:45


1 - Pour la série "We Are Proud Of Our Choices", je fais mon mea culpa. En effet, ce n'est pas le nom de la série mais çà renvoie seulement aux mixes proposés ponctuellement par Kompakt.
2 - Le Pop Ambient 2010 aura droit à sa chronique.
3 - Pour le Limaçon, tu te feras ton propre avis. Sache qu'Ed Loxapac l'a trouvé bien plus intéressant que moi par exemple. Pour ma part, je l'ai trouvé un poil trop "chiant" et sans relief.
4 - Pour le Four Tet, tu n'aurais pas du m'épargné. Quand un album est autant ensencé, il faut aussi des avis contraires pour tempérer tout ça.

... pour le reste, je n'ai pas a donner mon avis.

B2B.