Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 14:52

Sortie : décembre 2011

Label : Abstrakt Reflections

Genre : IDM, Ambient

Note : 7/10

 

Philippe Vandal aka VNDL est québécois, âgé de 20 ans et fortement inspiré par une scène allant de Gridlock à Access To Arasaka. Son premier Ep est sorti sur Abstrakt Reflections, netlabel de l'Argentin Pablo Benjamin. Prometteur, son premier album lui, est prévu sur Hymen Records, d'autres le sont également sur Raumklang Music et Gradient Audio. Mais restons-en à ce dont il est question, à savoir Something For Someone.

 

Le titre ne ment pas, ce premier Ep est bien dédié à quelqu'un. Composé au stade mélancolique de la post-déchirure amoureuse, en 6 morceaux, Something For Someone explore le vide, le trouble et les brusques sautes de tempérament. Vandal fait le choix d'un parcours accidentel et déréglé. Aux beats sobrement déchiquetés répond l'ambient ectoplasmique, aux limbes graves et poudrées s'opposent une IDM arbitrant la lutte du glitch et du métal en décomposition. L'ouverture sur Don't Forget The Machine (Part 1) pose un décor froid et immuable, à peine ponctué de la complainte éthérée d'une guitare, de pas hésitants et d'allure de petit jour. Rien ne semble tenace et pourtant tout demeure figé. Cette introduction compte parmi ce qui a de plus joli dans cet Ep. A la blancheur fendillée succède des giboulées pour le moins acides. Des tracks comme When It Rains attestent de toute l'admiration que porte le Canadien à Robert Lioy. D'autres parviennent à se maintenir dans des jeux d'ombres et de lumière, confinant le beat dans des progressions bancales et anti-mélodiques (Corpus Textural). L'ambient funèbre cette fois-ci, de Don't Forget The Machine (Part 2), opère comme un prisme qui démultiplierait les brumes, l'intensité grandissante prodiguant des sensations libératrices. Composé avec Access To Arasaka, 960BXK s'ouvre sur un espace dépeuplé, réformé en un joyeux chaos. Sans être exceptionnel, le titre bâtit un pont tangible entre les deux artistes.

 

Riche en arrangements de qualité, la musique de VNDL a parfois des goûts de collage. Si la confusion rythmique pourrait gagner à se structurer  – le morceau éponyme semble partir dans tous les sens - le travail de texturation du bonhomme s'avère lui plus qu'engageant. On peut discrètement poser la question de l'émotion dans tout ça... Something For Someone est une composition froide. Ses détours vers l'ambient apparaissent comme les plus aboutis. On attend dés lors Gahrena, à paraître chez la passionnante division idm-oïde d'ant-zen.

 

vndl-something-for-someone

par Manolito

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires