Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:47

Sortie : mars 2010

Label : Lagunamuch

 

Ce pharaonique projet a vu le jour il y a plus de deux ans au coeur du label russe Lagunamuch. Moitié d'Alexandroid, Alexander Matrosov motive ses potes à se mettre au boulot. Malheureusement, ce dernier décédera tragiquement en février 2009, avant la concrétisation de cette imposante compilation. Main Control Board lui est donc dédié. Il laisse derrière lui quelques disques et pose, avec son compère Andrei Antonets, sa pierre au monolithe.

 

Dès la vision du sublime artwork réalisé par Arthur Berent, on envisage le contenu avec une excitante appréhension. Fleuron technologique, Main Control Board est une odyssée spatiale apocalyptique contemplant les sinistres restes d'un monde dévasté. Bienvenue dans une galaxie hostile, entre cyber IDM d'anticipation, ambient cataclysmique et textures post-industrielles. Au menu, pluie d'insectes transgéniques, astéroïdes vaporisés, gestation de rythmique incisive et guerre intersidérale. Chaque morceau est complémentaire, introduisant le suivant pour mieux servir l'obscure toile de fond. Même si le tout est absolument exceptionnel, on retiendra particulièrement la techno claustrophobique et déshumanisée de Speyer et l'IDM hypnotique et convulsive d'Abstract Avenue. Parmi les autres participants, signalons Autopilots, Riverz End, Nightech, Egofriend, Indu Mezu, Flagra et bien sûr Alexandroid. L'apparition de L.F. sur le court Delta-Foxtrot fait penser à un message lâché comme une balise de détresse, à la recherche d'une vaine rencontre du troisième type. L'ensemble témoigne d'une vision peu réjouissante, telle celle que vît Neo lorsqu'il contemplât la matrice d'un regard neuf. Inutile donc de préciser que ce qui ne fait que porter la vulgaire appellation "compilation", illustrerait parfaitement n'importe quel film du même genre. Le tragique décès de Matrosov n'a pas dû aider les autres membres à vouloir jouer des mélodies mélancoliques pleines d'espoir.

 

Les inspirés lecteurs qui souhaiteraient se procurer ce joyau sombre dans sa version physique devront chercher un peu sur la toile. Impossible qu'ils le regrettent. Oeuvre abrupte et sans concessions, Main Control Board est un chef d'oeuvre underground absolu.

http://www.databloem.com/components/com_virtuemart/shop_image/product/Various___main_c_4bb5fd24b0e28.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires