Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 19:32

Sortie : 18 janvier 2010

Label : Kompakt

Genre : Ambient

Note : 8/10

 

Cela fait 10 ans que Kompakt abreuve chaque année les fans d’ambient par le biais des compilations Pop Ambient. L’estimable Wolfgang Voigt reste fidèle à la maison mère puisque c’est lui qui a sélectionné avec minutie les différentes plages sonores de chaque édition. La livraison 2010 ne trahit pas les bases en proposant 13 titres d’ambient absolument irréprochables.


Pop Ambient 2010 est l’antidote le plus puissant qui soit au stress. C’est bien simple, il n’y a aucune faute de goût, l’ensemble formant un tout finement homogène. Il est pourtant facile de tomber dans le cliché "Nature et Découvertes" avec ce style de musique très épuré où la prédominance des nappes profondes fait face à de fines notes impalpables de piano ou de guitare. On ne se sent pourtant jamais pris au piège tant la matière sonore est ici travaillée avec finesse pour démontrer que la musique ambient peut parfois réussir à parler directement aux émotions. A ce petit jeu, les multiples nappes de Schildergasse de Triola se superposent pour une osmose crève-cœur pendant que 864M de Jurgen Paape vous rendra fébrile.

Pop Ambient 2010 est une compil' propice à stimuler l’imagination. Le voyage ne peut pas se faire sur la terre ferme. Ici tout est en apesanteur et quand les nuages se fond trop lourd, il ne reste plus qu’à plonger lentement au fond des abysses avec le progressivement enveloppant In The Wind de Thomas Fehlmann. Le potentiel cinématographique de l’ensemble se trouve renforcer par le sombre Deutz Air de Poponame, porté par une voix fantomatique. L’apothéose vient avec les 17 minutes sublimes de Will You Know Where To Find Me de Bvdub (aka Brock Van Wey) permettant une immersion totale dans un monde éthéré.


Ce Pop Ambient 2010, hautement recommandable, confirme le fait que Kompakt sait sortir avec grâce des sentiers balisés de la minimal. La prouesse de ce disque étant qu’à chaque nouvelle écoute, le voyage se révèle différent, les images évoquées se modulant selon l’humeur du moment.

http://1.bp.blogspot.com/_5HeGeE_QhSs/S0SR4MDSx0I/AAAAAAAAALM/Sq6KLUCxWro/s320/COVER_Pop+Ambient+2010.jpg

  par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

l'Astre 24/01/2012 04:23

Il est vieux ce com putain ! (et extrêmement mauvais!)
(mm moi j'me fait peur...:))

+

Astro 09/02/2010 12:14


Soyons prévisible...

"l'estimable"?! On dit son Altesse Sérénissime Maitre S Techno-Glitch-Ambient-Leftfield-Drone-Krautrock-Shoegaze-Mnnl- Aka "Monsieur je n'ai jamais de toute ma vie sortie une track ne serais-ce que
moyenne"...
C'est bien simple, si j'étais lui, je me baladerais à poil avec une cape et un masque de zorro !!!

A signaler quand même, parce que c'est important à savoir pour mieux appréhender la track et l'album, que derrière Triola "se cache" Burger, le premier comparse de son Altesse (début des 90') ; et
que la première mouture de ce qui deviendra "la série pop ambient lancée par Kompakt en 2001 (j'suis lourd je sais mais j'men fous:))" du genre est sortie en 1992 sous le nom bien 90' de "The
Ambient Dance Collection"... (album dans l'ensemble musicalement dispensable ; historiquement essentiel...).
Bref...
Ce 2010 marque surtout le reconnaissance par le Maitre du talent de Dvdub (ce qui a du lui faire une joie folle quand on vois les appelles du pieds et les hommages appuyés qu'il déclame
régulièrement dans ses productions). On n'a plus qu'a espérer qu'il ne finira pas par décevoir comme le fit en son temps Hug (aka JD (je me refuse à écrire son nom...), le Maitre... (D'ailleurs,
pour ce faire une idée du talent certain de ce monsieur hug, il suffit d'écouter ce qu'il a sorti sur K2 et même, tant qu'a faire, de ce taper tout le "label" (pas necessaire, cette foi ci, de se
le faire dans l'ordre).


Bonus !


Ilar & Hedvall - Melt

Wappenbund - Heaven => vrooooooooooooooooooooooooooooo

Vladimir Hirsch - Les Scenes Ardentes => dans le metro ca passe pas...

Ceephax Acid Crew - United Acid Emirates => la par contre ça passe bien...

InnerSun - Broadcasting Fall's Melancholy...


+

Astro