Présentation

  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...

Radio

Retrouvez des extraits des disques chroniqués :

 

 

Recherche

Catégories

Samedi 31 octobre 2009 6 31 /10 /Oct /2009 10:07

Sortie : 20 octobre 2009
Label : Tympanik Audio

Le jeune Maciej Paszkiewicz est né en Pologne, non loin des rivages de la mer Baltique. Guitariste, batteur et également pianiste, le natif de Konin commence à s'intéresser aux expérimentations électroniques peu avant l'avènement du second millénaire. Très inspiré par son environnement direct, il choisit le pseudonyme d'Undermathic pour livrer son premier album sur l'écurie spécialisée Tympanik Audio.

De par ses influences diverses et variées, Undermathic brouille les pistes et se joue des contrastes avec une grande maestria. Indus, dark ambient, IDM et compositions classiques au piano s'entrecroisent tout au long de ce premier effort bien plus que prometteur.
Return To Childhood est à l'image de ce que le label Tympanik a toujours tenté de véhiculer : une musique électronique belle et intelligente dépeignant des organismes émergents.
Rarement la violence et la douceur se sont aussi bien côtoyées. Les rythmes sophistiqués et incisifs rentrent en collision avec des beats qu'on pourrait croire littéralement vaporisés.
Un délicat piano fait régulièrement son apparition. Son union avec le caractère organique de l'ensemble renvoie à des émotions ambivalentes difficilement descriptibles.
Captivé par cet univers atypique, on est également souvent enveloppé par des nappes de synthés inspirées.
Même quand la saturation atteint des sommets noisy, c'est toujours aussi beau et maîtrisé.
La mélancolie est toujours teintée d'un espoir sans borne. Malgré toutes les écorchures que Paszkiewicz fait subir à sa musique, on ne peut douter du grand romantisme qui l'habite.
Le morceau éponyme concluant le disque en est la preuve la plus formelle.
Il faudra un nombre conséquent d'écoutes répétées pour apprivoiser toutes les subtilités et pour découvrir tous les trésors que recèlent cet opus.
Parmi eux, l'avertissement Keep Out No Entry, le vrillé Understanding, le "Clarkien" Submissive Woman, le très industriel Lighthouse et l'onirique People Pass Each Other font d'ores et déjà figure de chefs d'oeuvre du genre.

Plus mélancolique mais moins chaotique qu'Oppidan d'Access To Arasaka (chroniqué ici), Return To Childhood est taillé dans le même bois brut et s'affiche déjà comme une des plus grandes réussites de cette année pour l'excellent label Tympanik.
La Pologne nous offre un génie de plus après Pleq et on ne va pas s'en plaindre.

                               http://mp3passion.net/uploads/posts/1263026560_4undermathic__return_to_childhood_2009.jpg 

par Ed Loxapac
Publié dans : disque - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés