Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 16:29

Sortie : juin 2010

Label : autoproduit

Genre : Glitch-hop

Note : 6

 

Un groupe qui cite Flying Lotus et Aphex Twin dans ses influences vaut toujours la peine d'y jeter une oreille. Je me suis donc penché sur le premier maxi (en téléchargement gratuit sur leur page Myspace) de Turnsteak, duo de DJ français amateurs de scratch et de beatmaking (attention ça va barder de termes technico-hype dans le genre). Dams et FX, qui se targuent de faire un mélange d'électro-break, de glitch rentre-dedans, de dubstep et de convulsions big beat (je vous avais prévenu), offrent trois morceaux originaux et deux remixs qui valent le détour.

 

Turnsteak est toujours à la limite de la facilité et du racolage mais tient toujours bien sa barre pour garder un son puissant et profond avec des basses qui cognent et un glitch qui n'en fait pas des tonnes. Les amateurs de Flying Lotus s'y retrouveront donc sûrement. Avec Yoga Mudra et Bulles de Bain, le duo démontre sa faculté à tordre les sons et construire des rythmiques bancales et syncopées aux relents dubstep incontestables, même si l'ensemble relève plus d'un abstract hip hop finement expérimental. Un héritage rap qui ne les lâche pas et qui leur va bien.

Gorgé de sonorités 8-bit, Monastary, malgré un tempo plus classique, me semble encore le plus convaincant avec sa mélodie accrocheuse qui s'envole dans les aigus pour contrecarrer la basse synthétique. S'il manquait une étiquette dans cette chronique, la voilà : glitch-hop... qui qualifie peut-être le mieux encore leur style.

Broken Control, remix qui malaxe et maltraite le Girls Boys & Toys de Jahcoozi enfonce le clou dans cette voie. Un choix plus réussi que leur version un peu trop cheezy et d'inspiration dancehall du Might Like You Better d'Amanda Blank.

 

Les deux DJ jouent avec le feu. Soit ils choisissent la voie laborieuse de l'expérimentation inspirée et ils confirmeront les bonnes intentions présentent sur ce maxi ; soit ils préfèrent laisser leur musique être dictée par le dancefloor et tomberont alors dans le mauvais goût qui en a séduit tant d'autres... avec le succès qui va avec.

 

http://c2.ac-images.myspacecdn.com/images02/143/l_e3a76429022545b485731b2d76afec01.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Romain 18/06/2010 17:33


Bonne critique pour un Ep assez sympathique.

Par contre, si j'ai bien lu, je pense qu'il y a une erreur d'interprétation avec le groupe Lazer Sword qui n'a absolument rien à avoir avec Major Lazer, puisqu'il s'agit d'un groupe de la clique
Braindfeeder & co, également orienté glitch/abstract.

En témoigne par exemple cet excellent remix d'STS9 par le groupe :
http://www.youtube.com/watch?v=LlfD9_Y8ju0&fmt=18

Bonne journée.


Chroniques électroniques 21/06/2010 11:09



Effectivement... j'ai confonfu Major Lazer et Lazer Sword (oups). C'est désormais rectifié !


Raph