Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 10:36

Le Top Blogueurs 2009 : La sélection des meilleurs albums de l’année :

Le Top des blogueurs regroupe 37 passionnés de musique réunis autour d'un classement des meilleurs albums de l'année avec pour objectif de défendre leurs coups de cœur et découvertes sans pour autant négliger les incontournables de 2009. Chroniques électroniques vous présente cet article collaboratif publié à l'identique sur tous les blogs participants !

Ramona FallsRamona Falls - Intuit

Lyle : Qui l'aurait cru en début d'année : un album du leader de Menomena classé ici ? Mais sous le nom de Ramona Falls, Brent Knopf, accompagné d'un tas d'amis, a mis de l'ordre dans la pop foutraque de son groupe pour en garder le meilleur : une musique aux influences variées, complexe dans ses arrangements mais extrêmement entrainante et accessible. Digne d'être plébiscitée par le plus grand nombre. (A lire également la chronique de Thibault)

Grizzly Bear - VeckatimestGrizzly Bear - Veckatimest

Mathieu G : Veckatimest possède une indéniable force mélodique, quelque chose qui redonne à la pop un peu de son sens originel, la bande son qui améliorerait les petits tracas de notre vie quotidienne. En étant à la fois acoustique et puissant dans ses constructions qui partent dans une multitude de directions ; Grizzly Bear vient de réaliser le grand moment pop de l’année. (A lire également la chronique de Julien)

Animal Collective - Merriweather Post PavilionAnimal Collective - Merriweather Post Pavilion

Sfar : 2008 déjà : un EP époustouflant, des versions live prometteuses d’un album à venir. Mi janvier 2009 : personne ne sort indemne de la sortie de Merriweather Post Pavilion. On évoque alors tout et son contraire : de l’œuvre géniale à l’imposture musicale. Une tournée, une année sont passées et l’album est toujours présent sur nos platines. CQFD. (A lire également la chronique de François)

Fuck Buttons - Tarot SportFuck Buttons - Tarot Sport

Ed Loxapac : Le duo Fuck Buttons transforme l'essai avec le magistral Tarot Sport. Bien aidé par la production d'Andrew Weatherall, ils réalisent un album épique, telle une déflagration sonique digne d'un moteur d'avion au décollage. Diffusant un air étrangement euphorisant, Tarot Sport franchit le mur du son en ne laissant derrière lui que cendres et poussières. (A lire également la chronique de Eddie)

Danger Mouse & Sparklehorse - Dark Night of the SoulDanger Mouse & Sparklehorse - Dark Night of the Soul

Laurent : Un casting trop luxueux face à un producteur trop en vue, le tout magnifié par les images de David Lynch, Dark Night Of The Soul avait tout pour n’être qu’un feu de paille de plus. Mais c’était sans compter sur le songwriting de Mark Linkous qui insuffle ici une vraie cohérence via des instrumentations racées, écrin idéal pour les voix abîmées de Vic Chesnutt, Franck Black et Iggy Pop. Au final, une œuvre où les talents ne nuisent jamais à l’intimité. (A lire également la chronique de Ju)

Aufgang - S/TAufgang - S/T

Benjamin L : « 2 pianos, 1 batterie : ascenseur pour l’inouï », voila comment est vendu Aufgang par son label. En réalité, l’album est tout simplement un des projets les plus ambitieux de ce début de siècle. Un savant mélange entre musique électronique et musique classique, composé comme un mouvement symphonique, avec un début, une fin et surtout un contenu. Précis, incisif, puissant mais mélodieux, cet album pourrait, d’ici quelques années, servir de manifeste à une nouvelle génération de musique. (A lire également la chronique de Mauve)

Cougar - PatriotCougar - Patriot

Anousonne : Cougar est une des surprises de l’année, mais amplement méritée tant Patriot a réussi à synthétiser le raffinement de Tortoise, l'intensité fleuve d'un Do Make Say Think tout en s'accordant des plongées mélodiques échappées du cerveau de Four Tet. Patriot est un album angulaire, instrumental, bruyant, puissant, jouissif, intense où Cougar redéfinit musicalement sa vision du post-rock. (A lire également la chronique de Martin)

Vic Chesnutt - At the CutVic Chesnutt - At the Cut

Mmarsupilami : Vic Chesnutt, vingt ans de carrière, quinze albums et un couronnement de plus avec At The Cut. Les complices musiciens du label Constellation s’effacent pour créer une oppressante ambiance musicale faite de cordes, drones et menaces. La voix de Chesnutt zèbre et éclaire cet orage électrique de sa fulgurance. Prises au piège de l’humanité, les pierres en pleureraient... (A lire également la chronique de Thomas)

The Limes - S/TThe Limes - S/T

Violette : Un « Groupe Super » où chacun apporte son énergie, sa douceur et sa poésie au petit édifice pour rendre ce premier disque, à première vue basique, unique une fois dans la platine. On ne peut s’empêcher d’être fier et rassuré de voir une jeune relève française sachant s’affranchir des frontières pour notre bien (essayez donc de lire cette phrase à haute voix !). (A lire également la chronique de Arbobo)

DM Stith - Heavy GhostDM Stith - Heavy Ghost

Disso : Cet album est un chef d'œuvre empli de grâce et de douceur. Des fantômes sur la pointe des pieds dansent sur la mousse des sous-bois, les anges emplissent l'air de leurs chœurs et DM Stith, berger mystique d'une troupe céleste, nous envoute avec sa musique au charme gracile et glacial. (A lire également la chronique de Erwan)

Bill Callahan - Sometimes I Wish We Were An EagleBill Callahan - Sometimes I Wish We Were An Eagle

Dali : Il se cachait depuis longtemps derrière le pseudo Smog, Bill Callahan sortait cette année un deuxième album en son nom propre : Sometimes I Wish We Were An Eagle. Un disque folk mélancolique et doux, aux mélodies subtiles, en apparence un peu austère : à l'image de Callahan lui même, droit, un peu grave et d'une classe folle, qui se bonifie avec le temps, et les écoutes. (A lire également la chronique de Thibault)

Converge - Axe to fallConverge - Axe to fall

Systool : Inutile de le nier, Converge aura une fois de plus attaqué notre cortex de plein fouet via les constructions complexes et les guitares abrasives de Axe to Fall. Si on peut louer les collaborations de membres éminents de Neurosis, Cave In ou encore Genghis Tron, on sait pertinemment que tout le mérite revient à Jacob Bannon et à ses trois acolytes. Une écoute traumatisante, indispensable pour cette année 2009 résolument folky. (A lire également la chronique de Benjamin F)

Current 93 - Aleph at Hallucinatory MountainCurrent 93 - Aleph at Hallucinatory Mountain

Mr Meuble : Album à l'image du groupe, trouble, halluciné et vibrant. Les chants tibétains y côtoient les chants de Maldoror et milles expérimentations cathartiques. Un voyage fascinant qui sonne à la fois comme la bande son de l'apocalypse et celle de la rédemption. (A lire également la chronique de Twist)

Dominique A - La MusiqueDominique A - La Musique

Christophe : Depuis la mort de Bashung, ils ne sont plus très nombreux les artistes français capables de réconcilier les amoureux de chansons à texte,à la française, et les adeptes de mélodies pop-rock à l’anglo-saxonne. Dominique A est de ceux-là, sans doute même son plus beau représentant. Après presque 20 ans de carrière, il vient une nouvelle fois de prouver tout son talent sur un double album somptueux. (A lire également la chronique de Benoit)

Benjamin Biolay - La SuperbeBenjamin Biolay - La Superbe

Romink : Conquis, comme tombé sous les charmes de La superbe. Un disque d’hiver, enivrant, enveloppant et compact à la fois malgré son format. Pudique et exhibitionniste, parfois dur, parfois tendre, il berce, stresse, repose et interroge. Comme une météorite qui pénètre l’atmosphère, le double album de Benjamin Biolay illumine l’automne et laissera, c’est certain, son empreinte dans la mémoire collective. (A lire également la chronique de JS)

Fever Ray - Fever RayFever Ray - Fever Ray

Kris : Il se déroule toute une vie parallèle dans les univers perpétuels de The Knife, et aujourd’hui chez Karin Dreijer Andersson en solo sous le pseudo de Fever Ray. Chaque rythme, chaque production, chaque profondeur atteinte dans cet album sonnent comme des anathèmes foudroyants du monde qui est le nôtre. Cette rugosité empathique, cette urgence apocalyptique, font de Fever Ray une expérience incontournable et impitoyable. (A lire également la chronique de Rod)

The XX- S/TThe XX- S/T

Christophe : Le buzz est un fleuve intarissable qui prend sa source, selon les cas, à Londres ou Brooklyn. Concernant The XX, c’est de la capitale anglaise qu’est parti l’incendie cold-wave et il a tout ravagé sur son passage, jusqu’au line-up du groupe amputé depuis d’un de ses membres. Il y a comme toujours avec ce genre de phénomène, les « pour » et les « anti » mais une chose est sûre, The XX aura marqué d’une belle empreinte l’année 2009. (A lire également la chronique de Paul)

The Tiny - Gravity & GraceThe Tiny - Gravity & Grace

Saab : Trop souvent, on voudrait intellectualiser la musique, qu'elle rentre dans un format cartésien nous permettant de différencier la bonne de la mauvaise. Mais la musique est essentiellement une question d'émotions et le groupe suédois The Tiny en témoigne avec leur troisième album Gravity and Grace, petit chef d'oeuvre inclassable entre folk boisé et pop de chambre. Le chant déchirant d'Ellekari Larsson y est inoubliable. (A lire également la chronique de Daniel)

Marie-Flore - More than thirty seconds if you pleaseMarie-Flore - More than thirty seconds if you please

Arbobo : Le parcours de trop de "grands" a fait oublier combien un premier disque pouvait être fort, déjà brillant, déjà puissant. Combien c'est rare de faire des débuts aussi bluffants. L'air de rien, Marie-Flore réussit à nous faire lever les poils du premier au dernier titre. Avec ses morceaux tout sauf standard, son sens de la mélodie et sa voix sortie d'un livre de sortilèges, on se demandait si elle saurait nous impressionner autant sur disque qu'elle le fait sur scène. Oui, évidemment, oui. (A lire également la chronique de Benjamin F)

St Vincent - Actor St Vincent - Actor

Panda Panda : Dans le monde merveilleux d’Annie Clark, les instruments à vent et à cordes dansent ensemble d’une jolie manière, parfois balayés par l’horreur tapie dans un coin qui ressurgit sous la forme de déflagrations électriques et tordues, l’imaginaire de la belle étonne et ne ressemble à nul autre avec ses cent idées à l’heure. C’est donc tout naturellement et avec un plaisir immense qu’on retrouve ce drôle d’Actor à cette vingtième place. (A lire également la chronique d’Olivier)

Les participants au Top des Blogueurs 2009 :

Anousonne de Grandcrew ; Benjamin F de Playlist Society et du Ricard sa Live Music ; Benjamin L de Soul Kitchen, Benoit de Pop Revue Express, de Hop Blog et de Benzine ; une bonne partie de l’équipe de Dans le mur du son : avec Arbobo de Arbobo, Erwan de The man of Rennes steals our hearts, Lyle de J’écoute de la musique de merde, Thomas du Golb et de Culturofil, et Twist de I left without my hat ; Dali de This Is All About Audio Dynamite ; Daniel de Listen See Feel ; Disso de Derrière la fenêtre ; Ed Loxapac de Chroniques Electroniques ; trois Indie Pop Rockeurs avec Christophe de La Tête à Toto, Mathieu de Ramdom Songs et Paul de Pomme de Pin ; Eddie du Choix de Mlle Eddie ; François de Dans Mon Mange-Disque ; JS de Good Karma ; Ju de Des Oreilles Dans Babylones ; Julien de Des Chibres et Des Lettres et de Goûte mes Disques ; Kris d’Au bout du chemin et de Sound Of Violence ; Laure de Not For Tourists ; Laurent de Rocktrotteur ; Martin de Branche Ton Sonotone ; Mmarsupilami de Little Reviews ; Mr Meuble de Sous les pavés, la Plage ; Olivier de Feu à Volonté ; Panda Panda de Ears of Panda ; Pierre de Musik Please ; Rod du Hiboo ; Romink de My(Good)Zik ; Saab de With Music In My Mind ; Sfar de Toujours un coup d’avance ! ; Systool du Gueusif Online ; Thibault de La Quenelle Culturelle et Violette des Rigolotes chrOniques futiLes et insoLentes

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans lien-info
commenter cet article

commentaires

Astro 22/12/2009 12:34


Si tu commences à me répondre, t'es pas sortie de l'auberge !

Ceci dit, j'accuse réception de tes mises au point.


Mon top 5 Rap (on ne peut pas dire que j'y connaisse grand chose) :

1/ tha dogfather
2/ doggystyle
3/ temple of boom
4/ dead serious
5/ bacdafucup

Je n'en écoute plus... (d'une manière générale, j'essaye de ne plus écouter ce que des gens que je n'aime pas aiment et en particulier si c'est signé chez une major et que ça a "trop" de succès).
Ainsi, je n'écoute plus prince, neil young, zappa, velvet, radiohead, portishead, air, sonic youth, stooges, roxy music etc. etc. etc. C'est très très con, mais c'est comme ça... Pour tout dire, il
n'y a que Christian Death, Nirvana et Pink Floyd que j'écoute encore... Passons

Là je me fait une rétrospective du "label" Studio 1 (Wolfgang Voigt) et plus j'écoute, plus je me dis que personne ne fera jamais quelque chose d'aussi surpuissant ; parce que franchement, ça tient
du prodige. C'est sur technique, sur deep, sur cadencé, sur magnifique, sur précis, sur dansant, sur hypnotique, sur classieux c'est... tout simplement une tuerie absolue de bout en bout.

Je conseil très fortement (tout le label ; dans l'ordre de préférence).



+

Astro


Astro 21/12/2009 12:19


Comme ça on parle derrière mon dos alors que je me trouve entre la vie et la mort ! Elle est belle votre ligne éditoriale:)

Bon, après vérifications de ma (!) source, il s'avère qu'effectivement, je ne peux pas le nier - (putain qu'elle misère!) - je me suis méchamment fourvoyé...

(J'avais envie de casser du top 50 ; ça peut se comprendre:)

Le fond de l'histoire maintenant :

Cet exercice de la "liste" représente ce qu'il y a de plus bas, de plus méprisant etc. etc. pour les artistes.
Chaque jour, des gars font de la musique de qualité, avec leur tripes, cœurs et/ou cerveaux, peut importe le style qu'on affectionne, et sortent des dizaines d'albums fabuleux qui, pour la plupart,
ne parviendront même pas à nos oreilles.
Moi de voir des gars pondrent des listes (et les diffuser cad) au mépris de cette réalité ça me rend fou (pareil quand je vois des gars/label se féliciter d'être dans telle ou telle liste en mmême
temps).
Je trouve bien moins contreproductif de chroniquer "à la volée" tout au long de l'année et de laisser les choses suivrent le chemin quelles doivent suivrent.
De plus, à quoi servent elles dans le fond? Qu'en fera le lecteur non avisé ? Il se procurera tout et l'exhibera comme une preuve de bon gout et d'éclectisme - sur de sa connerie. S'il savait !
De plus, je pense qu'on aime différemment chaque chose et qu'il est ridicule (cad impossible) de lister. Cela reviendrais à lister ses enfants. C'est ridicule.
Un gout, une sensation, un feeling, cela ne se liste pas. C'est une insulte. C'est quand on aime plus/pas qu'on liste. Ou quand on fait semblant d'aimer... (==> je suis très satisfait de ce
paragraphe que je trouve très pertinent et profond ; si vous ne deviez en retenir qu'un, je vous le conseil!!)

Tout ce qu'on peut lister, quantifier, à la limite, c'est la maitrise technique des musiciens ; et là, il faut m'excuser, mais techniquement, j'ai au moins 200 albums qui passent avant ceux sus
nommés. Pour cette année.

De plus, il y a de (trop) nombreuses récurrences dans les listes que j'ai pu observer (j'aime me faire du mal) pour que cela soit si clair que ça.
Et puis quel intérêt de faire ce genre de liste maintenant (il serait tant de vous réveiller!) que l'on dispose d'un media évolutif en temps réel? Les liste c'est bon pour les supports
physiques.

Enfin bref !


Pas de bonus aujourd'hui!



...Un petit jeff mills quand même, c'est toujours bon à prendre ! => Sleeper Wakes (2oo9)

Et je rajoute une dernière(attention le cassage de jambe par derrière quand même:):

TV Victor - Timeless Decceleration (2ooo)
Tout est dans le titre. Ou presque.

...et puis une dernière pour les truands du fond de la cave :

Les Joyaux De La Princesse - L'Allemagne Année Zéro


+

Astro


Chroniques électroniques 22/12/2009 10:56


Cher Astro,
Je partage en partie ton avis sur les listes. Elles étaient au départ une méthode facile de remplir et de vendre du papier (elles le sont toujours d'ailleurs) dans les magazines, méthode qui s'est
transposée sur le net où tout bon geek doit pouvoir étaler sa culture et l'étendue de sa connaissance par ce biais. Cet exercice tourne souvent à l'étalage de références les plus obscures cherchant
à démontrer les goûts les plus pointus ou à prouver par un top 400 que l'on a écouté bien plus de disques que le commun des mortels (et cela marche aussi avec les films).
Il faut bien avouer que classer des disques écoutés il y a un an avec ceux entendus il y a une semaine ou comparer des artistes qui se produisent dans des styles très différents est des plus
compliqués.
Dernière critique que tu as aussi formulé, les listes regroupant l'avis des blogueurs ou ceux d'une rédaction d'un journal sont souvent assez consensuelles et ont tendance à toutes se ressembler,
sans apporter grand chose au lecteur. Elles sont rarement très personnelles... mais comme dira bientôt Daddy G de Massive Attack sur notre site : à l'époque d'Internet, chacun peut faire sa propre
playlist...

Mais, car il y a un mais (vu que Chroniques électroniques s'est plié au jeu), la liste permet aussi de faire un bilan qui est parfois agréable, permet de revenir sur des disques oubliés trop vite
ou laissés de côté par erreur. Elles permettent aussi aux non initiés de se laisser tenter par des disques qu'ils n'auraient pas écouté sinon.
J'ai fait sur ma page un petit top 10 (sans ordre car il faut rester un peu logique avec soi) des disques que je retiens pour cette année. Ceci permettra peut-être à quelques-uns de se laisser
tenter... et à moi de réécouter certains albums.

Les listes, les tops, les best-ofs sont une culture tellement répandue, aussi bien à la télé, à la radio ou sur disque, qu'il semble aujourd'hui naturel de procéder à ce type de classement même
s'ils ne font pas toujours honneur aux artistes que l'on souhaiterait... ainsi Bibio qui arrive 21e du top des blogueurs. Y resister ou faire son top pour mettre en avant les albums que l'on aime ?
Là est le dilemne...

Au plaisir de te lire... de mon côté je m'envoie l'absent des tops Wu-Tang meets the Indie Culture vol. 2 : enter the dubstep pour une prochaine chronique !

Tahiti Raph


Benjamin F 19/12/2009 01:32


Vraiment bizarre le commentaire d'Astro, l'album de DM Stith étant sorti officiellement le 10 mars 2009 :
http://asthmatickitty.com/music.php?releaseID=120

Après avoir 15 albums à citer par personne dans le cadre d'un top des meilleurs albums, je trouve que c'est plutôt une bonne année. Il y a eu des année on ou aurait eu peine à en citer une dizaine
;)


Chroniques électroniques 19/12/2009 12:27


Astro est bizarre... mais on l'aime bien quand même.


funky5 16/12/2009 16:16


merci pour ce top moi je retiens aufgang,je pense aussi fuckpony voir damian lazarus des albums qui risque de tourner souvent sur la platine....Mais c'est vrai qui a eu tant de bons albums c'est
très dur de faire un top...


Astro 16/12/2009 14:33


Bon déjà pour commencer le numéro dix date de 2008 et non de 2009. Ceci faussant les résultats, j 'imagine qu'il va falloir tout refaire.
"37 passionnés de musique"? Et pas un seul ne s'en est rendu compte? Quelle blague. Je pourrais m'arrêter là mais je vais quand même continuer (un peu).
580 albums / "37 passionnés (des chiffres qui font tourner la tête...) de musique réunis autour",
(- d'un Nesquik?
- d'un porto ?
- d'un feu de bois ?
- de Frederic Tadei ?), "d'un classement des meilleurs albums de l'année avec pour objectif de défendre leurs coups de cœur et découvertes sans pour autant négliger les incontournables de 2009". On
a eu peur. 580 albums / 37 passionnés ça fait 15 releases différentes (dans le meilleur des cas c'est à dire) par personne ; 1 par mois... Des chiffres qui font tourner la tête je vous dis...
Bon, je ne vais pas faire l'état des lieux par le menu parce que franchement !...



+
Astro