Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 16:18

Sortie : novembre 2010

Label : Ici d'Ailleurs

Genre : D&B hybride et sombre

Note : 8,5/10

 

Dix ans après Little Lost Soul, The Third Eye Foundation reprend du service. Side project du génial et torturé guitariste/chanteur/compositeur Matt Elliott (This Immortal Coil) dont la temporaire mais longue mise en sommeil avait laissé tout un auditoire orphelin. Certains le connaissent mieux pour ses travaux en solo ou  pour ses collaborations, plus particulièrement en tant que remixeur, avec Yann Tiersen, Tarwater, Mogwai ou Thurston Moore. On le dit installé à Paris depuis quelques années. Volontairement, dans la chronique qui va suivre, ne seront pas abordées ses précédentes réalisations.

 

S'immerger dans The Dark se mérite. Face à cet artwork terrifiant, on guette l'objet avec méfiance et inquiétude. Pour ne serait-ce qu'effleurer tous ses trésors, il faut un nombre incalculables d'écoutes préparées. Car comme pour tout album qui se mérite, une mise en condition s'avère plus que nécessaire. Commençons déjà par accepter qu'un jour ou l'autre, nous allons pourrir et fertiliser les chrysanthèmes. Rares sont les artistes capables de retranscrire (avec succès) le diktat du bonheur qu'impose une société violente et à la dérive. The Dark est un cri primal. Un défouloir plein de colère et de larmes nonchalamment jeté à la face du monde. Certains diront que Matt va mal, mais comment pourrait-il en être autrement ? Pour exprimer sa vision, il prend le parti de la collision. Entre folk lo-fi des pays de l'est, voix d'opéra fantomatiques, cuivres rebelles qui firent trembler Jericho, drum'n bass hybride, s'élève une charge émotionnelle et dramatique renversante. Encore faut-il être en état de se laisser submerger ; ça aussi ça se mérite. Dépouillés de nos habits de lumière, embrassons la mort et le dark pour ne plus les craindre. C'est à force de nous faire traiter de terroristes que nous le deviendrons. The Dark est un album de martyr. Béni soit-il, car il est l'anti-Cosmogramma.

 

Bloc indivisible, The Dark est réservé à ceux qui ont un vécu et qui savent que plus rien ne sera plus jamais beau. Pourtant sans parole, il diffuse un message dont chacun s'emparera comme il le veut, parce que l'imaginaire... c'est tout ce qu'il nous reste. Embrasons nous, laissons nous déborder par la beauté sombre de cette offrande. A écouter seul. Et si quelqu'un a une corde à mailer...

 

http://media.paperblog.fr/i/380/3802105/the-third-eye-foundation-the-dark-L-1.jpeg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Funky Monk (u) 20/01/2012 17:14

Ca vaut ce que ça vaut, mais j'ai eu plaisir à relire cette chronique pour l'album de 2010 que j'ai certainement le plus écouté.
Chaque piste s'envole très loin, te fait retomber, te tue, te transporte, t'extermine, et t'écrase.

Le concert que j'ai pu voir reste gravé très précisément dans ma mémoire.
Bonheur, joie, priapisme, volupté, Elliott, Matt, continue.

La Carène 22/04/2011 15:33


Third Eye Foundation sera en concert le jeudi 5 mai 2011 à La Carène de Brest à l'occasion du Festival Sonore #3. Manifestation culturelle sous le signe de l'electro,des musiques contemporaines et
improvisées qui se déroule du 4 au 7 mai 2011 à Brest. 02 98 46 66 00 - contact@lacarene.fr - www.lacarene.fr


Gauthier 24/01/2011 20:46


Pfff.... de toute sombre et parfaite beauté