Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 18:29

Sortie : 23 avril 2010

Label : Hymen Records

 

Sur son album (f)light, Jérôme Chassagnard s'était déjà adjoint les services de son pote Guillaume Eluerd. De cette collaboration naît aujourd'hui une union beaucoup plus pérenne avec le projet The Prayer Tree. Chassagnard est membre du duo Ab Ovo avec Régis Baillet. Ce dernier est l'auteur, en tant que Diaphane, de l'excellent Samdhya récemment paru chez Ant-Zen (chroniqué ici). Nous allons voir si les infidélités réciproques des membres d'Ab Ovo sont toute du même calibre en matière de qualité. Plus qu'une dizaine de jours avant que la galette ne sorte du four sur l'excellent label allemand Hymen Recods.

 

En Asie, les hommes déposent leurs souhaits sur les branches de l'arbre de prière. Quand on sait qu'un arbre centenaire situé non loin d'un temple à Tokyo a été sauvé de la destruction, on comprend pourquoi le titre d'ouverture porte le nom de la mégalopole nippone.

Constitué comme des comptines électro-acoustiques "tranches de vie", chaque morceau détient sa propre histoire. Le phrasé poétique d'Eluerd a parfois quelque chose de lancinant mais jamais ennuyeux. Sur un ton malgré tout assez énigmatique, les thèmes abordés tournent autour de la rédemption, des choix, des directions prises et des croyances. L'opus est empli d'une mélancolie quasi-permanente. La complémentarité entre les vocaux et la mélodie est particulièrement désarmante. The Prayer Tree est un album étrange et conceptuel. On est pourtant noyé dès les premières écoutes dans cet univers si particulier et poétique. Jamais statique ou répétitif, chaque morceau évolue en ouvrant des fenêtres vers des perspectives inattendues. On pense parfois en une rencontre réussie entre Tarwater et The Notwist. Le magistral Ubik s'inscrit immédiatement dans la mémoire sans qu'on comprenne réellement pourquoi. Les mélodies presque indolentes ont l'air tellement simples... mais si subtiles, comme sur la déclaration New York ou la sublime clôture The Golden Hour. Le joli Gone n'est pas en reste même si la voix d'Eluerd est absente, avec ce chassé croisé entre claviers et pianos sautillants. All Those Who Just Couldn't Make It est sans doute le morceau le plus travaillé, là où la triste et introspective poésie d'Eluerd fait place à une brume synthétique voilée.

 

The Prayer Tree est un album qu'on n'attendait pas, encore moins sur une écurie référence comme Hymen. La surprise est d'autant plus grande quand la qualité est là. Même si Chassagnard et Baillet ont de beaux jours devant eux individuellement et au sein de projets différents, on aimerait bien qu'un label tel qu'Hymen accompagne la reformation d'Ab Ovo.

http://www.hymen-records.com/all/hymen-y782-x3.jpg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires