Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 19:38

Sortie : 8 juin 2010

Label : Alphabasic

 

Ceux et celles qui suivent de près le paysage électronica n'ont plus besoin qu'on leur présente Benn Lee Jordan, qui officie la plupart du temps affublé de son avatar The Flashbulb. Ce trentenaire américain a depuis l'enfance été contraint de jouer de la guitare de la main droite alors qu'il est gaucher. Il a donc fait preuve d'une abnégation sans faille et a acquis une maîtrise technique impressionnante. Depuis 1999, il développe des albums frayant dans tous les sous-genres de l'électronique. Dans un souci de liberté, il fonde son propre label Alphabasic, où sortiront la plupart de ses réalisations. On se rappelle plus particulièrement du sublime Soundtrack To A Vacant Life paru en 2008.

 

La particularité de The Flashbulb tient dans sa divine capacité à rendre orchestrale et organique son électronica en y insérant bon nombre d'instruments naturels. On se réjouit donc de retrouver une fois de plus les violons qui lui ont toujours été chers, mais aussi un hautbois, une harpe, un violoncelle, une flûte ou un piano régulièrement plaisants. Pour ce qui est des machines, son goût immuable pour le synthé TB-303 et la boite à rythme TR-808 ne semble toujours pas altéré. Arboreal est un album fin, subtil et mélancolique, illustrant des fables aux univers chatoyant. Une sorte de Jon Hopkins en somme, en moins torturé. L'approche rythmique et plus particulièrement le jeu de batterie trahissent une formation jazz solide (le forcément trop court Springtime In Distance ou Dreaming Renewal). Que ce soit quand il utilise le glitch, le cut'n voice, où des harmonies synthétiques, le découpage est toujours fluide et cohérent. Aérien, romantique et lumineux, Arboreal semble être conçu pour des écoutes en extérieur, les pieds bien ancrés dans la terre mais la tête dans les étoiles. On regrettera simplement la présence de turbines ronflantes, tentant d'aventureuses percées rock sur les gras et dispensables The Trees In Russia et A Raw Understanding. Néanmoins, l'inattendu, très vocal et pop Skeletons s'avère délicieuse avec sa conclusion sur fond de guitare saturée. Avec 17 titres au compteur, Arboreal ne se fout pas de notre gueule. Undiscovered Colors, Meadow Crush, Dread Etched In Snow, Once Weekly, Lines Between Us ou Telescopic Memorial sont autant de joyaux que les fans du sieur et les autres, se doivent absolument de découvrir.

 

Faisant preuve d'une maturité incontestable, Arboreal ravira les habitués du genre mais permettra aussi aux novices de par sa lumineuse dimension organique, de poser un premier pas dans l'electronica. Il est donc plus que recommandé à tous les habitués de nos pages.

flashbulb.jpeg

par Ed Loxapac

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

SPQR 18/06/2010 13:17


Pas convaincu du tout. Trop pop dans le mauvais sens du terme : sucré à vous filer des caries, prod impersonnelle, morceaux formatés. Dommage, la pochette donnait envie.


sebcbien0 16/06/2010 13:06


Très bonne chronique !
Je trouve également cet album plus abordable que les précédents ... (ou alors, mes oreilles se sont habituées aux sons triturés et aux rythmiques destructurées !)
Testé dimanche en sortie photo, j'étais transporté ailleurs, et je ne voyais plus les choses de la même manière.
Je le recommande !


Damien GOERES 16/06/2010 11:26


Oh que oui c'est un excellent album !
Notes de piano, cordes frottées, c'est magnifique.
Je me demandais si t'allais passé à coté de cet album Ed Lo ... :) Evidemment que non.
Pour ceux que cela intéresse, une petite mise en bouche :
http://www.youtube.com/watch?v=TgoAgYR4584