Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 21:39

Sortie : février 2010

Label : autoproduit

Genre : Rap instrumental

Note : 7


Si vous aussi vous venez de subir un désagréable lavage de cerveau avec le mix de Crookers pour le magazine Tsugi, vous trouverez un havre de bien être en écoutant Thallus, un discret beatmaker allemand qui nous offre son nouvel album sur le site Bandcamp. Comme quoi pauvreté de page Myspace ne signifie pas forcément gros naze du sampler. Car quand le garçon colle trois photos péraves sur Internet, il peut aussi lâcher huit titres plutôt courts de rap instrumental bien foutus qui devraient inciter un label à se pencher plus avant sur son cas.
Thallus, dans son style assez sobre, a un certain talent pour créer des ambiances, donner de l'épaisseur à ses beats et choisir ses samples. Il fait un peu penser au RJD2 des débuts, le côté clinquant en moins. Il atteint ainsi un certain équilibre avec quelques éléments bien choisis comme cette flûte jazzy, ces violons et cette basse intimiste sur Bring The Moon Down. S'il opère dans l'ensemble dans un registre abstract hip hop assez noir - sauf le plus joyeux Lonely Roads avec son piano et ses cuivres harmonieux -, il se permet une petite incartade électronica avec Masut. Et bien lui en prend puisque cette piste réveuse fait se côtoyer heureusement des cordes mélodieuses et une voix brumeuse. Il finit sur une autre touche légèrement électro, Trough Broken Windows, dans un ton feutré et élimé au charme désuet des vieux vinyles qui tournent sans fin sur un gramophone poussiéreux.
Un bien bel univers que nous propose cet Allemand !

http://bandcamp.com/files/43/73/437331310-1.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires