Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 12:06

Sortie : 4 octobre 2010

Label : Rump Recordings

Genre : Ambient, Dub, Electronica

Note : 8/10

 

Anders Remmer (aka Dub Tractor), Jesper Skaaning (aka Acustic) et Thomas Knak (aka Opiate) collaborent depuis plus de 15 ans. Figure emblématique de la scène électronique danoise, le groupe évolue au travers de divers projets, du nom de D.A.W.N puis de Future 3. En 2002 ils se présentent sous l'alias System pour sortir un album éponyme sur le label allemand Scape, diluant IDM froide et relents de dub à la teutonne. Alors que chacun se consacrait à ses réalisations solo, System réapparaît 8 ans plus tard, pour un deuxième LP sobrement intitulé B.

 

S’il continue de creuser le sillon développé par leur premier essai, B repousse indéniablement les limites encore plus loin. La manière qu’ont ces Danois de traiter le dub paraît particulièrement intéressante. Sorte de compromis entre le minimalisme allemand et la frénésie d’outre-Manche, son incorporation subtile à de l’électronica et à des ambiances inquiétantes fonctionne fatalement. Si B semble s’inspirer bien plus du dubstep que son prédécesseur, que les astres se rassurent, il n’en résulte qu’un certain esprit, jaillissant à l’occasion d’une basse grondante ou d’un beat poisseux et syncopé. L’ensemble en lui-même apparaît comme un flot harmonieux, un bloc constant et ciselé qui se prête mal à la catégorisation. Les atmosphères respirent un ambient ténébreux, libérant des échos troubles et des brumes sonores qui planent à la manière d’un ciel bas et lourd. Entre sculpture burinée du beat et vagues mélodiques saisissantes, B est un disque dans lequel il est bon de pénétrer seul, et d’attendre, le cerveau recroquevillé, que les lentes tornades sonores vous submergent.

Dans les sensations qu’ils suscitent, les titres comportent des aspects délicieusement variés. Des parfums de Rhythm & Sound exhalent des rythmiques collantes de Stanley ou du dubesque Stars. Sur All, WB ou le magnifique Meadow And Stuff, la part belle est faite à un ambient aquatique, bruissant et pulsé, tandis que Would’nt, certainement la plage la plus touchante du disque, marie avec douceur électronica songeuse et 2-step ample et bordé d’échos.

 

A la frontière entre IDM, dub et ambient, ce glorieux deuxième jet ouvre sur un univers sonore à la fois riche, marbré et introspectif. Après les décennies que ce trio a passé à travailler ensemble, ils prouvent avec classe que leur capacité à innover et à captiver demeure sans faille. Gloire à eux. 

 

rumpcd013.jpg

par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires