Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:30

Sortie : Février 2012

Label : Self-release

Genre : Abstract Hip-hop, Rap

Note : 7,5/10

Portsmouth abrite les cinq membres de Swampglow. Leur quatrième et ultime délire sort ce mois-ci. Cette chronique est écrite la larme à l’œil, le cœur engourdi, à l'heure où le slogan « Le Hip-hop est mort » sert de propagande à l'Electro s’affirmant comme son successeur. Cependant, certains rappeurs continuent à créer leur propre concept, dans des œuvres au montage cinématographique. Le rap est toujours à son apogée qualitatif avec ce genre de procédé. Il suffit de prendre toute l’œuvre de MF DOOM, Anticon, ou récemment les novateurs d'Odd Future, pour voir que l’appellation Abstract Hip-hop est souvent liée à une forme de Rap concept scénarisé. L'album du groupe anglais en question a pour racines une thématique autour des jeux-vidéo.

« We must teach children the difference beetween the virtual world and the real world ! » telle est la problématique fournie dès les premières secondes, se moquant clairement des médias et de la perception même de tout l'univers geek, qui tentera d'être complétée avec dérision tout au long de l'album. Certains beats possèdent des sonorités 8 bit, sans tomber dans le Hip-hop chiptune bien trop souvent exaspérant. Les plus anglophones apprécieront d'avantages l'absurde et l'humour des paroles de Swampglow, ainsi que les extraits audio conférant comme toujours des entractes jouissifs scénarisant l'album d'un bout à l'autre. Un beatbox modeste et amusant ponctue quelques transitions de l'album. Jill valentine lay half naked in a large puddle, awaiting death possède un sample classique, d'une efficacité redoutable et dont la maîtrise soulage : ils ne font pas n'importe quoi avec la musique à casquette. Une sensation de légère variation autour du Hip-hop flotte tout au long de l'écoute, et l'univers dense et fascinant dissimule les moyens du groupes derrière une véritable singularité créative. Le flow de nos compères s'inscrit dans la lignée du décalage de Radioinactive, Busdriver et Dose One, figures de proue de cette façon de rapper. Le si bel accent anglais épice le tout similairement au timbre de voix de Scroobius Pip, ayant déjà surfé sur un style similaire. Nous avons affaire à plusieurs personnages, à barbes longues et aux vêtements trop petits, skateurs et cinéphiles, à encore parler de la sortie de L'Empire contre-attaque à 40 piges comme si c'était hier. Les références sont nombreuses et l'album a le mérite de s'écouter plusieurs fois avec plaisir. La génération Super Famicom trouvera chaussure à son pied dans helping you back to work. Avec des titres de morceaux aussi décalés que deleting the doors on the sims et une cover aussi osée, votre second degré ne peut que être rassasié, dans un premier temps au moins.

Swampglow est un étalage de fruits divers et variés explorant tout l'exotisme du Hip-hop. Chaque morceau dévoile une trouvaille supplémentaire. Chaque auditeur trouvera un point positif et négatif différent à l'album. L’œuvre est gratuite ici, ce qui est exceptionnel pour un album aussi conséquent avec 20 morceaux de choix.

 

http://f0.bcbits.com/z/17/80/1780301315-1.jpg

 

par Pneu Rouillé

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Evets 03/03/2012 10:24

Merci pour la découverte ! =)
Le download a l'air un peu cassé pour le moment, mais les sons sont dispos aussi ici : http://soundcloud.com/swampglow

em 23/02/2012 21:02

woohooo !!! merci pour votre bon goût (et votre bonne plume), encore une bonne découverte grâce à vous. (et cet album n'a pas volé son titre, l'entrée en matière est super motivante!)