Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 11:10

Sortie : 26 janvier 2010

Label : Stones Throw

Genre : Hip-hop, soul

Note : 8/10

 

Autant commencer 2010 avec goût et classe. L’hyperactif producteur Madlib s’associe le temps d’un album à la famille Strong Arm Steady et livre un In Search Of Stoney Jackson respirant la coolitude absolue.

Strong Arm Steady est un combo californien rassemblant principalement 3 gaziers, Mitchy Slick, Phil Da Agony et Krondon (X-Zibit faisait initialement parti de l’équipée). Entre Los Angeles et San Diego, ce crew a toujours eu pour vocation de proposer un hip-hop indé de qualité, en alternative aux productions locales. Madlib, a décidé d’ouvrir les portes de son immense bibliothèque de samples afin que la petite équipe puisse s’amuser en toute liberté, J. Rocc venant ajouter sa prestigieuse patte à l’édifice.

 

La réussite de cet album tient en la persistance d’un esprit soul palpable tout en évitant les poncifs du genre. Une véritable ambiance cool gonfle les 18 titres. Les samples, finement réfléchis, permettent de se projeter dans une époque révolue, dans une ambiance tant recherchée. Needle In The Haystack vous téléporte ainsi automatiquement en plein film de blaxploitation.

En multipliant les featurings de haute-volée, In Search Of Stoney Jackson prend rapidement des allures d’odyssée. Talib Kweli vient poser son flow sur un Get Started contagieux pendant qu’une partie de l’équipage Stones Throw (Oh No et Roc C en tête) vient prêter main forte sur True Champs. Le reste des participations est à l’avenant et donne à l’album une allure de all-star game.

C’est bien simple, rien n’est à jeter, tout est à savourer. A mesure que l’album progresse, l’ambiance devient moins récréative. Ce mouvement général s’opère en douceur notamment grâce aux savoureuses interludes. La production est tout simplement irréprochable. Il est désormais trop rare de pouvoir prendre son pied sur un album hip-hop pur jus, sur un objet autant travaillé et aussi accessible.

 

Mais d’ailleurs, qui est ce foutu Stoney Jackson ? Un banal acteur black des 80’s, à la carrière se limitant à de ridicules apparitions dans des séries TV US, mais dont le portrait le plus connu a permis d’illustrer la fantastique pochette de ce brillant album hip-hop.

http://i45.tinypic.com/riuejp.jpg

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Mitch 08/03/2012 18:30

oO je suis passé complètement à coté d'un album de madlib :)

Il n'est jamais trop tard et je vais tacher de me le trouver en 2012 ^^

SysTooL 09/07/2010 13:55


Un album très agréable à écouter, surtout en raison de la prod soulful de MADLIB. Le flow des membres de SAS est moins mémorable, mais heureusement il y a pléthore d'invités qui permettent de
remonter le niveau!

SysTooL


Joe Gonzalez 19/03/2010 04:24


Je suis on ne peut plus d'accord. C'est pour moi l'un des meilleurs albums sortis en 2010 et l'un des meilleurs albums de peura sorti depuis 1993.


Chroniques électroniques 19/03/2010 19:31


Et malheureusement, il semble passer inaperçu alors qu'on tient là une véritable tuerie hip-hop soul.