Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 16:29

Sortie : mars 2010

Label : Love The Chaos

 

David Jornet, artiste d'origine barcelonaise et chanteur du groupe Anorak, se cache parfois derrière le pseudo de Strange2 pour ses travaux personnels dont ce nouvel album baptisé Ciclos. Sa musique est ambient avec des velléités à tirer vers l'IDM par moments. Il y a aussi une touche indéfinissable qui indique l'origine hispanique du producteur. Une manière de faire sonner ses machines qui fait apparaître clairement sa nationalité.

N'arrivant pas à choisir entre ambient et IDM, Strange2 fait donc se côtoyer les deux. Des rythmiques complexes se posent donc sur des nappes aux larges contours et des éléments plus énergiques interviennent dans un univers apaisé. Un équilibre subtil que l'artiste arrive à maintenir sur la longueur. Ces compositions sans génie sont généralement bien menées et captiveront l'auditeur en quête d'un repos un tant soit peu animé. Il se laissera prendre par ces mélodies parfois un peu faciles, mais supplées par des constructions qui évitent la lassitude. Avec Nada par exemple, l'atmosphère proposée est assez minimale, mais confortable et rêveuse. L'espagnole mène donc bien sa barque, même s'il est parfois handicapé par des sons un peu cheap, quelques claviers manquant de finesse.

Rien de révolutionnaire sur ce disque. Les pistes se succèdent avec souvent peu de relief, mais l'ensemble est tout de même agréable. Certaines pistes, dont Arte Y Espectado et son discours subliminal ou le presque abstract Postales, offrent un oasis hypnotique prenant. D'autres morceaux, comme La Primera Impression ou le lancinant L'Hôtel De Ses Rêves, passeront un peu plus inaperçus.

Vous pourrez donc laisser vaquer votre esprit sur ce Ciclos, tant que vous n'en attendrez pas monts et merveilles.

http://www.lovethechaos.net/imgs/ltc007/strange2-ciclos.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires