Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 21:50

Sortie : février 2011

Label : Passage Extra

Genre : Electronica

Note : 5

 

Après Jumble en ce début d'année, c'est encore à Fuselab que nous devons la découverte d'un nouveau label, en l'occurrence Passage Extra (sous-division du label Passage) qui signe sa première publication avec le EP sept titres de Stereo Silence. Le Canadien qui dit officier dans un style "cut & paste" produit de l'électronica vitaminée aux nappes généreuses.

 

Claviers aériens, rythmiques nerveuses et bouts de sons dispensés à droite à gauche. Voilà la recette utilisée pour ce maxi. La méthode est homogène et la cohérence s'en ressent. L'écoute de ce Take A Look At est fluide de bout en bout, guidée par quelques mélodies accrocheuses et une utilisation de l'espace qui vous laisse flotter dans un univers en mouvement. Shore Song est le tremplin qui vous entraîne dans ce disque avec sa montée initiale animée de cris de mouettes mutantes. Tournant tous autour de trois minutes, les morceaux défilent sur un tempo élevé ne laissant pas beaucoup de place à la respiration. Les batteries synthétiques et les sons 8-bit côtoient habilement des samples acoustiques.

Tandis que vous vous laissiez griser par un flot harmonieux de nappes, Crystal Ocean vient vous cueillir à froid avec son glitch discret et son énergie contenue. Apparaît à ce moment là plus en évidence les talents de copieur-colleur de Stereo Silence qui multiplie les pistes pour tenter de déboussoler. Il tient toutefois bien son fil jusqu'à ce Flying Stone final qui mêle éléments ludiques sur une base qui semble avancer inexorablement et s'enrichir de tous les bleeps croisés sur son chemin. Le Canadien s'arrête toujours avant d'en faire trop, laissant des subtilités à découvrir à chaque écoute.

 

Ce maxi est plus profond que la première écoute le laisse présager, la légèreté pressentie masquant en fait des constructions plus complexes. Une exploration rafraîchissante...

 

http://fslab.net/wp-content/uploads/2011/02/FULL_SS.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires