Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:45

Sortie : 28 février 2011

Label : Leaving Records

Genre : Electronica psyché californienne

Note : 7/10

 

Le Belge François Boulanger, aka Ssaliva, aurait-il passé ses étés à Los Angeles ? A l’écoute de Thought Has Wings, l’impression est tenace. Son électronica lo-fi psyché respire l’air californien et possède ce côté intangible propre au climat local. Et comme pour mieux nous conforter dans cette idée, l’album sort chez Leaving Records, label de Matthewdavid (chronique de son excellent EP ici), installé à la Cité des Anges. Leaving Records étant, ultime confirmation, distribué par Alpha Pup.

 

En plein revival électronica lo-fi, l’album de Ssaliva possède cette touche intemporelle puisant son inspiration davantage du côté du ciel que vers le bitume. Histoire de pousser l’abstraction à son paroxysme, Thought Has Wings est édité en cassette audio en édition limité à 200 exemplaires. Le délire fétichiste pourrait paraître un poil vain mais une fois l’album en route, vous comprenez immédiatement le délire.

Thought Has Wings est une ode au endless summer version LSD. La pochette est une invitation à la prise d’hallucinogène et la musique un écrin pour profiter de son trip. Tout est lumineux, ondulant et apaisant. Pendant 25 minutes, vous êtes bercé par des sonorités aquatiques, des voix tentant de trouver leurs places dans une matière impalpable. Les compositions de Ssaliva semblent être passées par des centaines de filtres avant d’avoir subi un lent essorage. L’ambiance surannée vous place alors dans un état contemplatif, figeant durablement votre sourire. Tout en volutes 70’s, en rythmiques chaloupées, Thought Has Wings est un antidote d’une rare douceur.

A l’écoute de Where I Winter, on s’imagine aisément sur la freeway 10 de LA, au volant d’une décapotable vieillotte en train de faire route vers les plages infinies de la ville. Le temps de garer votre caisse sur Pacific Av. et d’enclencher Laker et vous voilà à Venice, assis sur le sable à contempler ce coucher de soleil infini. Il ne vous reste plus qu’à vous diriger vers Echo Park pour une déambulation urbaine au son de Crayloa. Entre temps, les couleurs n’auront cessé de se moduler devant vous.

 

Thought Has Wings est une parenthèse électronica lo-fi des plus recommandable. Il ne vous reste plus qu’à vivre ce trop court trip, fenêtre ouverte, soleil de face, et soyez en sûr, vous aurez vous aussi des visions élégiaques.

 

http://static.boomkat.com/images/417200/333.jpg

 

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires