Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 12:53

Sortie : décembre 2010

Label : Ampbitifgo

Genre : Ambient-IDM

Note : 7

 

Ampbitifgo égrène ses sorties avec parcimonies afin d'éviter les ratés et de maintenir une cohérence dans l'esthétique des artistes mis en avant. Nouvelle preuve avec Soundhacker qui, avec son IDM feutrée, confirme, tant au niveau de l'exigence que de l'univers, la ligne du label. L'Anglais avait déjà sorti un maxi sur Ampbitifgo en 2008.

 

Le son du producteur est froid. La neige numérique qui recouvre ses structures métalliques offre la richesse des paysages du grand nord. Une sensation générale de grand manteau blanc qui recouvre la nature cache un sens raffiné du détail. Au sein des couches synthétiques se révèlent maints bleeps, clicks et autres sons minutieusement assemblés pour donner une impression de volume. Dans le minimaliste Dregger se nichent divers bruissements. Ce désert glacé révèle de nombreuses espèces qui fourmillent discrètement. A la frontière de l'ambient, des rythmiques viennent parfois bouleverser cette nature paisible, cognant le sol rugueux. Seized est ainsi traversé d'un kick brutal signe d'activité soudaine, le tempo devient tout à coup plus nerveux, dominant le reste.

Le calme revient. Soundhacker se plaît alors à faire évoluer ses textures, à envoyer de frêles nappes synthétiques qui soufflent sur ses paysages figés. Eem n'est ainsi qu'un vaste blizzard. Le travail est mené touche par touche, ne laissant rien au hasard. Les évolutions sont calculées, chaque passage glissant l'un vers l'autre sans rupture. Le vent vous frôle et votre champ de vision se réduit. La température baisse encore. La musique parvient encore lointaine et sourde. Le beat de Skarl est alors un signe de vie réconfortant. L'ambiance s'intensifie, le crépitement rompt le calme. Il y a comme un durcissement dans l'air, une tension qui s'accroît. Confused Function est ses airs indus participent à cette tendance. La mécanique nerveuse prend le pas sur les brouillards sonores. Les grands espaces sortent de leur cécité dominés par des machines envahissantes.

 

Soundhacker nous entraîne dans un monde froid et dur, mais pourtant agréable et addictif. Difficile de lâcher ce disque en cours de route tant son auteur a soigné les sonorités qui composent son récit. Parfait pour accompagner la neige hivernale.

 

http://www.ampbitifgo.co.uk/_Media/amp008_sh_spiked.jpeg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires