Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 11:13

Sortie : août 2010

Label : Circle Into Square

Genre : Rap

Note : 5

 

L'année 2010 a été particulière pour Sole. Après deux ans d'exil en Espagne, il est retourné vivre aux Etats-Unis et a quitté le label qu'il avait créé 11 ans plus tôt, Anticon, pour revenir à un travail plus solitaire et "fait à la maison". A la suite de cette surprise pour cet artiste majeur du label, le MC et producteur a sorti un premier album solo, Nuclear Winter Vol. 1, qui ressemblait plus à une mixtape un peu bordélique, qui interloquait aussi par son message anarchiste très critique vis-à-vis des politiques US. Dorénavant posé à Denver "avec sa femme et son chien", comme il l'écrit sur son site, il diffuse gratuitement (via Circle Into Square) des remixs issus de concours sur Internet de ce premier disque. 14 titres étrangement plus cohérents que les originaux.

 

Sole avait dérouté, notamment en posant sur l'instru de Technology de Timbaland sur lequel apparaissait toujours la voix de Justin Timberlake. La relecture d'Edison, en compagnie de Ceschi Ramos (dont le très bon disque est chroniqué ici), apporte une première réponse aux dubitatifs et remet en lumière les textes coup de poing du MC barbu. Les productions sont plus cohérentes, évitant l'impression de gros fouillis que donnait Nuclear Winter Vol. 1. L'ensemble est donc de bon niveau, notamment le riche en basse Push It revu par Bit Tuner ou My President revisité par Fraud Fisk avec sa guitare folk séduisante.

Les remixeurs ont vraiment travaillé leurs sons pour qu'ils correspondent au personnage et à l'atmosphère qui règne dans ses textes. Ainsi Everyday I'm Hustling et Bigger Picture à la tonalité assez sombre qui plantent bien le décor post-nucléaire.

Quelques passages sont plus inégaux avec des titres vraiment réussis, Swagger Like Us d'Ulle Kamelle et son refrain catchy, et d'autres plus faibles, comme cette version de Juicy par White Mountain dont les nappes sont assez insipides. Et pour ceux qui se poseraient encore des questions, le MC y répond sur l'outro dans laquelle il met les choses au clair sur sa vision de la politique...

 

Ce disque n'est pas encore au niveau de ses publications passées, mais il fait déjà espérer des lendemains meilleurs pour l'avenir de Sole.

 

http://s3.amazonaws.com/releases.circleintosquare.com/274/images/cover_market-large.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Neska 01/09/2010 10:52


Waouh !
Deux news d'un coup : un nouveau projet, et le départ du label !!!
Put*** j'étais pas au courant...