Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 14:24

Sortie : 9 octobre 2009

Label : Smallville Records

Genre : Deep-house

Note : 8,5/10

 

Puriste de la house, tu as régulièrement besoin de ta dose de son pour combler ton manque. And Suddenly It’s Morning est plus qu’un simple antidote. Et si c’était le remède ? La maison d’Hambourg, Smallville Records, accueille de nombreux artistes depuis 2006 et est synonyme de qualité. Les patrons Julius Steinhoff et Lawrence sont eux-mêmes d’émérites producteurs (pour vous en convaincre, écoutez le récent album de Lawrence, ici). Mais avant d’être un label, Smallville est surtout un magasin de disques qui, fort de son succès dans la ville teutonne, a décidé d’élargir son horizon. Smallville a désormais pignon sur rue à Paris (du coté de la rue Ste Marthe dans le Xe arrondissement) et permet ainsi de propager la bonne parole.


Cette première compil' du label est un condensé exemplaire de ce que la house peut livrer de meilleur. L’esprit de New-York irradie chaque morceau afin de vous plonger dans une house classieuse. Ca sent le champagne et les danses lascives dans un petit club souterrain aux murs rouges décrépis. Les 10 titres sont d’une cohérence sans faille, mélangeant en permanence des basses enveloppantes avec des sonorités confortablement accueillantes. De l’hypnotique deep-house de Something Like Wonderful de Julius Steinhoff à la house finement jazzy de Touch de Steinhoff & Hammouda with Dione, sans oublier le sombre et minimaliste In The Beginning de Move D & Benjamin Brunn, rien n’est à jeter. Chaque piste semble être un écho des précédentes, une sorte d’errance fantomatique sans fin. Le tout se répond, se fait face sans se diluer.


La house de Smallville Records hypnotise par son esprit old-school sans jamais tomber dans l’hommage appuyé. Smallville ne prétend pas réinventer la house, tout au plus à y insuffler à nouveau cet esprit si sexué. And Suddenly It’s Morning apparaît comme la compil' idéale pour une after désincarnée, pour ces moments où le temps semble se figer définitivement.

par B2B

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 24/10/2009 15:17


hmmmmmtrès deep pour ceux qui en on pas assez je recommande la compil drumpoet community dans un style proche, un label suisse de zurich checker leur myspace ya un mix alex dallas en
telechargement....bonne écoute