Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 12:20

Sortie : avril 2011

Label : Passage Extra

Genre : Electronica nourrie à la vodka

Note : 6

 

Nous avions découvert le nouveau label Passage Extra avec sa première sortie en février, l'agréable maxi de Stereo Silence (chroniqué ici). Pour sa troisième publication, Slow présente quatre titres électronica fouillés et enthousiasmants. Sergey Suokas pour l'état civil a déjà publié quelques galettes depuis 2006, notamment dans une veine plus ambient pour Passage (dont Passage Extra est une subdivision).

 

Le Russe défend une certaine esthétique de la musique et cela se ressent rapidement. Il ne s'agit pas de coller une mélodie sur un beat et de créer deux ou trois variations pour faire jolie. Les sonorités sont finement taillées et arrangées soigneusement pour se fondre les unes dans les autres et former des titres long format envoûtant. Le maxi commence sur la rythmique entraînante de My Face aux influences clairement hip hop qui va servir de base à l'envolée charmeuse de la guitare, fil rouge de ce titre hypnotisant et vitaminé. Slow fait subir de nombreuses transformations au son de sa six cordes pour alimenter en touches gorgées d'électronique un univers durablement organique. Sa musique évoque les grands espaces et la nature avec une certaine sérénité tout en restant dynamique. Lipstick est plus posé, rappelant ses travaux ambient. A nouveau il creuse la matière pour accompagner avec beauté le défilement du paysage. Il donne l'impression d'illustrer la vue d'un voyage en train. Il y a un surplomb, une distance et de la patience. Le beat est fin, la mélodie gracieuse. La cadence repart avec 12.20.1.1, mais toujours avec légèreté et douceur. Puis le disque s'achève sur un Venus Cry à la rythmique plus conquérante réussissant encore ce mélange de mid tempo vivifiant avec un regard extatique maîtrisé. 

 

Ces quatre titres de Slow sont une nouvelle bonne carte de visite pour Passage Extra qui apporte de nouvelles bonnes expérimentations sonores de Russie. Quand à Slow, nous attendons déjà sa prochaine sortie.

 

http://i1.sndcdn.com/avatars-000003312307-tzz4kx-crop.jpg?9a96590

par Tahiti Raph

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires