Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 10:31

Sortie : 30 août 2010

Label : Ostgut Ton

Genre : Techno expérimental

Note : 8/10

 

L'art minimaliste est un mouvement américain d'art contemporain né dans les années 60. D'emblée, sa posture anti-pop-art s'est imposée.

Ce parallèle avec l'art est peut-être la clé permettant de mieux cerner l'album de l'Allemand Rene Pawlowitz, aka Shed (mais aussi Wax ou Equalized). The Traveller est déroutant par son parti pris résolument minimaliste, non pas au sens musical du terme (on est loin d'une techno minimaliste classique) mais davantage au sens premier. Les 14 pièces proposées peuvent de prime abord ressembler à une ébauche d'album et il est facile de passer complètement à côté. Mais pour peu qu'on s'en donne les moyens, The Traveller se révèle être un album de plus en plus passionnant, si ce n'est prépondérant. On apprend lentement à remplir ses blancs ou à laisser ses silences s'étaler pour mieux moduler sa lente emprise sur notre cerveau.

The Traveller est une base et non une fin. Shed n'est pas dupe en signant sur le label référence Ostgut Ton. Il y a quelque chose de berghainien derrière son travail. On y retrouve cet esprit industriel, ce mélange des genres, ce refus de la mélodie, cette noirceur confortable. Ostgut Ton est le label techno synthétisant au mieux 2010.

Résultat, Shed économise ses moyens pour mieux nous obliger à écouter avec attention. The Bot est un lego en construction, un dub prenant lentement forme. L'exercice est déroutant mais fascinant. Atmo - Action est un vibrant dubstep égaré pendant que My R-Class est un hommage mental à la techno de Detroit. Hello Bleep! est une relecture du mythique Plastique de Plastikman, Shed y garde ce même esprit 90's, ce savant dosage entre rythmiques épileptiques et nappes ambients old-school.

The Traveller est un album court, les pistes excédant rarement les 4 minutes, mais se refermant lentement sur vous. Son austérité première ne doit pas vous rebuter car The Traveller se découvre avec le temps. Shed livre ici un travail fascinant, une approche expérimentale de la techno d'aujourd'hui, mais qui risque malheureusement de passer inaperçu et c'est fort dommage.

 

http://2.bp.blogspot.com/_iY28eFWQM_Q/TEBJg5f4PBI/AAAAAAAAAnc/tmegenu1j3c/s1600/Shed.jpg

par B2B

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

funky5 03/09/2010 17:33


en effet à la première écoute je n'accroche pas du tout(p.ex le titre style "dubstep") ,donc tant pis je préfère ces collègues de label
il y aura bientôt une compil....


Chroniques électroniques 03/09/2010 18:26



Persévère encore une ou deux écoutes (au casque de préférence) et tout va s'éclaircir.



Mathieu 03/09/2010 11:47


Ouais cet album est fascinant, je comprends pas trop pourquoi les fans de la première heure crient à l'arnaque mais bon..

Par contre j'ai du mal à comprendre pourquoi on parle de techno, car à part un ou deux morceaux ça sonne plutôt broken beat à mes oreilles :)