Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 16:57

Date : 8 avril 2011

Lieu : Centre musical Barbara Fleury Goutte d'Or (Paris)

 

C'est la semaine découverte de lieu, après B2B qui visite la Gaité Lyrique (ici), je découvre le FGO, salle de musique actuelle (comme le veut la dénomination officielle) ouverte depuis 2008, mais dont j'ignorais l'existence. C'est la venue de Qwel & Maker, le duo rappeur-producteur de Chicago, qui me permet d'en pousser les portes pour la première fois. Après avoir encensé leurs deux derniers albums sortis chez Galapagos4 (So Be It, chroniqué ici, et The Owl, ici), je ne pouvais pas les rater en concert alors qu'ils tournent actuellement en France.

 

Le programme de la soirée, dont l'entrée est gratuite, comprend deux autres groupes, Vincha Backpacker et Fowatile pour lequel je ne resterai pas. Après avoir un peu trop traîné au sympathique bar de la salle, j'entre pour écouter les derniers titres de Vincha dont le rap ressemble beaucoup à celui de Java. Pas étonnant qu'ils partagent le même producteur. L'ambiance est plutôt sympathique avec des textes humoristiques et un DJ qui peut passer au piano pour ajouter quelques notes aux instrus. Le MC qui revendique autant Brel qu'Oxmo Puccino comme influences arrrive à faire chanter la salle en évoquant Les Petits Seins et à se faire plus touchant en parlant, dans un autre morceau, de son fils.

Ce n'est pas du tout le même délire quand Qwel & Maker débarquent sur scène après avoir traîné tout autour de la salle en attendant. Maker pose son physique flegmatique derrière les platines et envoie les premiers sons de son ordi avec un certain détachement. Les spectateurs ne reviennent alors que péniblement de la pause clope. Qwel n'attend pas pour se lancer au micro avec la même énergie que sur disque. Le MC check les premiers rangs et envoie son flow bien technique, lunettes sur le nez et nom de son label tatoué le long de l'avant bras. L'ambiance se réchauffe rapidement avec les deux Américains qui enchaînent les morceaux sans quasiment laisser de pause. Ils piochent des titres dans l'ensemble de leur répertoire, commençant de manière plutôt festive avant un passage plus old-school bien reçu par le public, notamment quand Qwel reprend quelques lignes de The Message. Maker, lui, est toujours aussi concentré et assure quelques scracths et backs mesurés. La dernière partie de ce concert un peu trop court sera plus nerveuse avec des titres où le MC augmente en intensité et en puissance. Du rap de haut niveau comme il y en a de moins en moins !

 

Le groupe repassera à Paris le 11 avril à l'International et le 20 à Glazart avec les joyeux Canadiens de Radio Radio. Chroniques électroniques vous fait gagner des places pour cette dernière date, rendez-vous dans notre page concours.

 

Qwel-MakerFGO.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans concert-soirée-festival
commenter cet article

commentaires