Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 14:34

Sortie : 12 octobre 2009
Label : Echocord


Sven Schienhammer n’a rien d’un néophyte. Avec de nombreux EP chez Meanwhile, Styrax Leaves ou Shoreless, cet Allemand s’est taillé une place confortable dans le monde de l’électronique. C’est le Danois Echocord qui accueille aujourd’hui son troisième album de dub techno résolument abouti, un an seulement après Unusual Signals. Alors que ce dernier tombait parfois dans la répétition lassante, Cauldron Subsidence vous immerge dans un abîme cotonneux, dans lequel vous n’êtes capables que d’ouvrir grands les yeux, étourdis par des brumes opiacées.

Quantec tisse avec un minimalisme intelligent des plages de techno mate et pulsée, nappées de dub organique. Le rythme binaire s’accorde à merveille avec les nappes cryptées et contemplatives, comme si Schienhammer avait prévu de nous faire danser jusqu’à l’oubli au milieu d’une tempête de sable. La comparaison avec les illustres Basic Channel en est presque trop facile.
Quantec pose sur l’électronica douce de Absolute Level un voile de fréquences parasitées qui, en progressant, prend des allures de house chimérique. Pour la première fois, il relève ses titres de vocaux lointains qui rappellent l’ambient dubstep, comme sur le très dubby Pandemonium.

Il arrive que les lignes s’arrêtent brusquement pendant une seconde pour reprendre de plus belle dans une vague de grésillements, effet trou noir qui prend toute son ampleur sur le redoutable Obstacles.

A l’image de sa pochette, Cauldron Subsidence s’impose comme une nébuleuse entêtante à la grâce infinie, à vous maintenant de vous y perdre.

http://www.xlr8r.com/files/reviews/large/quantec_1224.jpg

par Manolito

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires