Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 12:03

Sortie : mars 2010

Label : Rec72

Genre : Electronica puissant

Note : 7


A voir le nombre croissant d'albums chroniqués dans nos pages et disponibles gratuitement sur Internet, via des netlabels ou les artistes eux-mêmes, il est devenu évident que le mode de distribution n'est plus un critère permettant d'anticiper de la qualité d'une oeuvre. Un nouveau modèle est né, auquel il ne manque qu'un volet financier... Une rapide analyse pour en arriver à parler de la nouvelle production d'un artiste français publié par un netlabel allemand. Old Bear produit depuis 2000 de l'IDM et sa dernière livraison, If You Canf Find Me, est en accès libre sur le site de Rec72. Avec bien d'autres artistes cités sur Chroniques électroniques, notamment Autopilot, aAirial ou Thallus pour les plus récents, il vient prouver, si c'était encore nécessaire, que l'on peut trouver de très bonnes choses dans le téléchargement gratuit et légal.

Avec cet album, le Parisien offre dix titres tout d'abord énergiques et denses dans une veine électronica un peu sombre. Ainsi les samples de voix, la rythmique et la
mélodie hypnotisante du premier titre, My School. Quelques morceaux IDM, comme le plus introspectif Situation.Escape.Pressure, apparaissent par la suite. Au milieu de cela plane un esprit rock, comme un moteur au déchaînement de certains sons. C'est notamment le cas sur A Cold Subway où la batterie tire le reste des instruments dans un défouloir explosif. Dans un autre genre, ce sont des claviers radioheadiens - influence avouée d'Old Bear - qui amorcent Another Evening, Like The Others. Les voix intervenant régulièrement donnent un côté cinématique mystérieux et attirant.
Puis vient l'apaisement avec l'ambient de Not Sure... et d'autres passages ensoleillés où l'humeur plus légère n'est pas synonyme de baisse de niveau. Le veil ours, après avoir démontré toute sa puissance, montre alors un côté plus posé, parfois proche du rap instrumental, sur On The Wing par exemple où la fièvre monte peu à peu. Son sens de la construction est irréprochable avec des récits qui nous tiennent en haleine à chaque fois jusqu'au bout, seul le titre Stapes étant un peu en dessous du reste.

Le producteur propose une belle diversité d'ambiances avec des variations de tempo importantes, tout en tenant son fil conducteur grâce à une bonne occupation de l'espace et un travail minutieux de remplissage des paysages suggérés.

http://rec72.net/media/releases/oldbear/old_bear_if_you_can_find_me_cover.jpg

par Tahiti Raph

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires