Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • Chroniques électroniques - Chroniques de disques, de concerts, de festivals, de soirées de musiques électroniques, rap et bien d'autres...
  • : Au confluent des musiques électroniques, du rap et des autres styles, ce blog, ouvert et curieux. Chroniques de l'actualité des sorties IDM, électronica, ambient, techno, house, dubstep, rap et bien d'autres encore...
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 19:17

Sortie : septembre 2010

Label : autoproduit

 

Non-Native Speakers est formé de deux musiciens belges, Matthieu Michaux et Fabio Sedran. Passionnés de musique électronique, de sampling et de musiques de films, ils regroupent leurs premiers essais en un court premier album, intitulé First Words.

 

La musique de Non-Native Speakers se distingue par des ambiances en demi-teinte, des soundscapes hypnotiques propices à un repos comateux et extatique. A la frontière entre l’ambient, le trip-hop, l’électronica et le hip-hop instrumental, First Word regorge d’influences, mais se montre cohérent dans le sentiment un brin sombre et brumeux qu’il évoque.  Si les sonorités instrumentales sont légions, les harmonies électroniques se montrent subtiles et relèvent avantageusement les mélodies. De légers ronflements dubstep, des pointes de drill’n’bass (El Niño), et divers cliquetis accompagnent les instruments concrets et les atmosphères enveloppantes. Le climat ténébreux et cinématographique de Non-Native Speakers rappelle quelque part le récent Glimmer de Haxis (chroniqué ici), tandis que le morceau Apocrypha développe des petits airs de Massive Attack. L’ouverture se fait sur El Niño, l’introduction douce et inquiétante est ponctuée de notes de guitare aux résonances méditerranéennes. Sa progression retenue vers des territoires électroniques hybrides est plus que réussie. Le sax de Novisad appose sa touche jazzy, alors que le tourmenté et très bon Jenny’s Husband a des goûts de rock tendu. Seul l’hindouisant Topisme, dont l’exotisme sonne creux, s’affiche comme un bémol.

 

Non-Native Speakers signe un premier jet particulièrement prometteur. First Word est disponible pour rien, gratuit, que dalle, sur leur page Bandcamp, et qualifiable de highly recommended.

 

                                 r3655984257-1.jpg

par Manolito

Partager cet article

Published by Chroniques électroniques - dans disque
commenter cet article

commentaires

Dolores 20/09/2010 23:04


On commande où cet album?


Chroniques électroniques 21/09/2010 02:30



Il n'est pas commercialisé car autoproduit. Mais tu peux le télécharger gratuitement, le lien est donné en fin de chronique.